France Dimanche > Actualités > Alain Souchon : Choqué par la mort de son père !

Actualités

Alain Souchon : Choqué par la mort de son père !

Publié le 15 novembre 2021

.photos:giancarlo-gorassini/bestimage
© Giancarlo Gorassini/Bestimage Alain Souchon, Prix Spécial de la Sacem - Cérémonie du Grand Prix de la Sacem 2019, à la Salle Pleyel, à Paris, le 2 décembre 2019

Le chanteur aux cheveux hirsutes s’est exprimé, dimanche 14 novembre, au sujet d’un lourd secret qui a pesé sur son enfance. Alain Souchon a vécu jusqu’à ses 7 ans avec celui qu’il croyait être son géniteur pour finalement découvrir que son père biologique en était un autre. Il ira finalement vivre avec lui avant que le sort ne s’acharne…

Alain Souchon est né Alain Edouard Kienast, en 1944, à Casablanca, au Maroc, dans une famille d’origine suisse, du côté de sa mère Madeleine Lemaître. L’interprète d’Allo Maman bobo porte donc d'abord le nom de son père officiel avant de prendre celui de son père biologique, Pierre Souchon, qui était l’amant et second mari de sa mère. Il aura vécu les sept premières années de sa vie avec celui qu’il croyait être son géniteur, puis les sept suivantes aux côtés de son père biologique avant qu’un drame ne vienne briser sa famille.


La figure de la chanson française, active depuis les années 1970, s’est confiée auprès de nos confrères du Journal du dimanche, entre autres, au sujet de cette partie de sa vie. Dans ses chansons Dix-huit ans que je t'ai à l’œil et La ballade de Jim, il évoque son père biologique. Dans la première, il chante « Tu m'as manqué bien des fois, Mais aujourd'hui y'a chez moi une petite poule blonde qui s'appelle comme toi », en référence à son fils qu’il a appelé Pierre pour rendre hommage à son géniteur. Dans la seconde, il y est question de Jimmy, homme perdu qui se saoule en buvant du gin avant de prendre sa voiture et de tenter de se suicider du haut d’une corniche. Il évoque ici l’accident de voiture qui a coûté la vie à son père en 1959. En effet, alors qu’il n’a que quatorze ans et qu’il est de retour de vacances au ski avec sa famille, leur voiture est percutée par un camion. Pierre Souchon, son père biologique, meurt sur le coup. Cette disparition marquera le chanteur à vie.

L’artiste récompensé de dix Victoires de la musique, depuis 1986, expliquait dans les colonnes du JDD : « Ma mère a été mariée deux fois, avec deux professeurs agrégés. J'ai grandi jusqu'à l'âge de 7 ans avec celui que je pensais être mon père, puis nous sommes partis vivre avec mon père biologique jusqu'à ce qu'il se tue dans un accident de voiture. J'avais 14 ans. Bref, ce n'est pas très drôle dans ma famille ». 

Le chanteur vit actuellement entre l'Île-de-France et le Loir-et-Cher, avec sa femme Françoise. Ce département, situé dans la région Centre-Val de Loire, lui est cher car il s'y souvient de moments partagés avec ses grands-parents : « Ils avaient une grande maison au milieu des bois. On se régalait d’un gigot, puis je m’échappais dans la forêt. Je grimpais dans les arbres, je construisais des cabanes, je m’inventais une vie d’aventurier. C’était mon refuge ». Il expliquait, justement, adorer aller se réfugier dans sa demeure de Blois car « Paris est une œuvre d’art et une prison ». Il concluait « Je m’en échappe dès que je peux. J’adore prendre ma voiture et arriver dans un autre monde, avec d’autres paysages, d’autres odeurs, manger des rillettes aussi ». Alain Souchon retrouvera bientôt son public sur scène en parcourant la France et en terminant en beauté sa tournée en mars 2022, à la Philharmonie de Paris.

Kahina Boudjidj

À découvrir

Sur le même thème