France Dimanche > Actualités > Albert : Cette fois-ci, il ne peut plus reculer !

Actualités

Albert : Cette fois-ci, il ne peut plus reculer !

Publié le 14 août 2009

Le Gala de la Croix-Rouge a démontré que le monarque Albert II n'a jamais été aussi proche du mariageLe Gala de la Croix-Rouge a démontré que le monarque Albert II n'a jamais été aussi proche du mariage

Pour la première fois, des signes clairs, incontestables, confirment les rumeurs qui planent depuis si longtemps sur le Rocher : le prince Albert II de Monaco n'a jamais été aussi proche du mariage !

Voilà déjà huit ans, en effet, que la ravissante nageuse sud-africaine, Charlene Wittstock, a rencontré Albert. Discrètement à son bras les premières années, puis publiquement depuis 2006, lorsque cette jeune femme raffinée fait timidement son entrée dans les galas monégasques. Une façon, pour le prince, de présenter officieusement Charlene comme « la fiancée du Rocher ».

Depuis, la jeune femme n'a pas cessé d'illuminer les soirées de Monaco avec son exquise blondeur... Pourtant, récemment encore, Albert se déclarait, dans Le Journal du Dimanche, « pas encore prêt » à se marier. Mais au fond, le souverain ne cherchait-il pas à préserver Charlene ? Il n'est en effet pas facile de résister à la pression qu'un tel rang exige. Et puis, Albert l'a reconnu lui-même : « Ce serait difficile pour n'importe qui de succéder à ma mère !»

->Voir aussi - Albert : La double rupture

Il leur fallait sans doute du temps. Et ce temps leur a probablement été précieux car, pas à pas, il a permis à Charlene de lever tous les doutes. En restant elle-même, simple et forte à la fois, déterminée, courageuse, elle a appris les conventions strictes de l'étiquette.

Depuis plusieurs mois, l'ex-championne de natation accompagne le souverain avec l'aisance d'une altesse dans quasiment tous ses voyages et ses apparitions publiques. Un indice supplémentaire qui fait croire au mariage...

Et puis, Charlene poursuit son apprentissage du français. Elle soutient aussi, d'ores et déjà, de nombreuses associations caritatives. De plus, le bruit court qu'elle se serait convertie au catholicisme, elle qui vient d'une famille protestante.

Ce qui sûr en tout cas, c'est qu'Albert connaît et apprécie ses parents, Mike et Lynette, lui commercial, elle professeur de natation, à qui Charlene doit sa persévérance d'athlète, son physique de sirène et sa touchante simplicité. Beauté, générosité, sobriété, elle a vraiment tout d'une princesse ! Cette fois, Albert ne peut plus reculer !

Preuve

Car, comme nous vous le disions, les signes se multiplient, démontrant que le couple serait bientôt prêt à convoler ! Pour preuve, le 31 juillet dernier, alors que Charlene participait au côté du prince à son quatrième Gala de la Croix-Rouge, elle a reçu, pour la première fois, contrairement à toutes les règles du protocole, le bouquet traditionnellement réservé aux princesses de la famille ! Sublime dans une robe fourreau Armani rouge, la jeune femme rayonnait de bonheur, sous le regard approbateur de Stéphanie...

Mais ce n'est pas tout ! Pour la première fois encore, le frère cadet de Charlene était présent dans les salons du Sporting Monte-Carlo. Gareth, 30 ans, était, en effet, assis à la table princière avec sa sœur, intégré au sein du clan Grimaldi, où ne manquait que la princesse Caroline, alors en déplacement. Ce soir-là, dans la salle des Étoiles, tendue de voiles scintillants, Charlene Wittstock irradiait, comme si elle jouait le rôle de la première dame.

Et pour convaincre les éventuels sceptiques, sachez que, depuis peu, Albert a mis à disposition de sa fiancée l'ancien appartement de Stéphanie, un vaste cinq pièces, au dix-huitième étage d'un bel immeuble de l'avenue Princesse-Grace.

Une belle preuve d'amour, qui ne fait que confirmer ce qui aujourd'hui encore n'est qu'un simple souhait pour les Monégasques : tout pourrait bientôt se conclure par un mariage du prince Albert avec Charlene... Comme dans les contes de fées.

Laurence Delville

À découvrir

Sur le même thème