France Dimanche > Actualités > Albert De Monaco : Drame la veille de son anniversaire !

Actualités

Albert De Monaco : Drame la veille de son anniversaire !

Publié le 1 avril 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Le dimanche 14 mars dernier aurait dû être un jour de liesse puisque le Prince Albert De Monaco devait souffler ses 63 bougies. Hélas, c'est la mort qui s'est invitée à la fête…

Le 14 mars dernier s'annonçait pourtant comme une journée de joie pour le prince Albert II de Monaco. Hélas, un drame terrible survenu deux jours plus tôt est venu gâcher ce qui aurait dû être un grand moment de bonheur. Qui a dit que la vie des têtes couronnées ressemblait à un conte de fées ? Certes, leur quotidien passé sous les dorures a tout pour faire rêver. Mais les apparences sont souvent trompeuses, et derrière les sourires de façade affichés sur les photos officielles se cachent parfois une réalité très sombre où s'invitent le malheur et les pleurs.


Côtés tragédies, les Grimaldi ont connu leur lot. En 1982, Albert a la douleur de perdre sa maman adorée, la princesse Grace, dans un effroyable accident de voiture. À l'époque, il n'a que 24 ans et en restera longtemps inconsolable. Il n'a d'ailleurs depuis jamais cessé de vanter les mérites de cette mère aimante qui le surnommait Albie : « Elle m'a appris à savoir faire parler mon cœur. Je n'avais qu'à la regarder pour prendre exemple. Son sourire reste pour moi le baume le plus efficace », confiera-t-il des années après aux médias, toujours ému jusqu'aux larmes.

Puis, le 3 octobre 1990, un drame frappe encore la famille Grimaldi : Stefano Casiraghi, l'époux de Caroline de Monaco trouve la mort lors d'un accident d'offshore au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat. À nouveau, la principauté est en deuil et la malheureuse attendra neuf ans avant de convoler pour la seconde fois en justes noces avec le prince Ernst August de Hanovre.

En 2005, c'est la mort de Rainier III qui suscite une immense émotion sur le Rocher. Une nouvelle fois, Albert est effondré, mais, à 47 ans, il doit vite se relever afin de succéder dignement à son père. Très investi dans sa tâche, il n'en oublie pas moins sa vie personnelle.

Après avoir multiplié les conquêtes sans lendemain, celui que tout le monde voyait comme un éternel célibataire rencontre enfin l'élue de son cœur. En 2011, il épouse Charlène Wittstock, une ancienne championne de natation sud-africaine. Trois ans plus tard, la princesse met au monde des jumeaux, Gabriella et Jacques.

Mais, très vite, des tensions apparaissent au sein du couple car Charlène doit composer avec le passé de son mari, papa de deux enfants illégitimes qu'il a néanmoins officiellement reconnus : Jazmin Grace Grimaldi, née en 1992, et Alexandre Coste, qui a vu le jour en 2003. Pour Charlène, le coup est dur à encaisser. D'autant qu'Albert s'échapperait en solo trop souvent à son goût pour rencontrer des élus, serrer des mains lors d'inaugurations et même donner des conférences, parfois à des milliers de kilomètres du domicile conjugal ! Pendant ce temps-là, seule au palais avec leurs deux enfants, celle qui est reléguée au statut de gentille femme au foyer s'efforcerait de gérer seule une situation qui n'est pas toujours simple auprès de deux gamins survoltés.

Pourtant, ces derniers mois, comme par enchantement, tout semblait être rentré dans l'ordre. Albert aurait décidé de consacrer plus de temps à sa famille.

Les époux paraissaient flotter sur un petit nuage au point que l'ex-nageuse s'était laissée aller en janvier dernier à une déclaration d'amour enflammée. « Quoi qu'il arrive, quoi qu'il puisse se passer […] je te soutiendrai quoi tu fasses, dans les bons comme dans les mauvais moments », lâchait-elle ainsi dans Point de vue, avant d'ajouter : « Je serai toujours à tes côtés, je te protégerai. »

Malheureusement, un événement aussi douloureux qu'inattendu est venu étouffer ce retour de flamme. Alors que Charlène mettait toute son énergie à préparer l'anniversaire de son mari, la mort s'est invitée à la fête. Dévastée par le décès d'un être cher survenu deux jours avant, elle n'avait plus le cœur à rien. Elle ne s'attendait pas à encaisser un tel coup du sort à ce moment censé être porteur de tant de joie et d'espoir…

Dans ces conditions, difficile pour Albert de déballer les cadeaux et de faire comme si de rien n'était alors que sa femme, en plein deuil, pleurait, non pas son papa, qui va mieux, mais le roi des Zoulous, ce peuple emblématique d'Afrique du Sud !

La princesse d'origine sud-africaine était en effet très proche de Goodwill Zwelithini, qui s'est éteint le 12 mars, à l'âge de 72 ans, après plusieurs semaines d'hospitalisation pour soigner son diabète.

La jolie blonde qui s'était liée d'amitié avec le monarque serait bouleversée par la disparition de cet « ami proche », comme l'a fait savoir un communiqué de sa fondation publié sur Twitter. Fort heureusement, en plus du père de ses enfants qui ne devrait pas manquer de lui témoigner toute sa tendresse en cette douloureuse circonstance, la quadragénaire va aussi pouvoir trouver du réconfort auprès de son frère cadet, Gareth Wittstock. Installé depuis dix ans sur le Rocher, ce technicien en informatique qui travaille aujourd'hui pour la fondation Princesse Charlène de Monaco et n'est autre que le parrain de la petite Gabriella, devrait lui être d'un précieux soutien.

Albert quant à lui, n'a pas pu célébrer sa 63e année comme il l'aurait souhaité et semblerait très affecté de voir sa femme dans un tel état. Un triste anniversaire que le souverain ne serait pas près d'oublier…

Valérie EDMOND

À découvrir