France Dimanche > Actualités > Albert de Monaco : Il a failli être empoisonné !

Actualités

Albert de Monaco : Il a failli être empoisonné !

Publié le 13 novembre 2015

Le prince Albert de Monaco doit affronter l’automne le plus terrible de son règne alors que les� coups� pleuvent sur lui de toutes parts.

C’était trop beau, sans doute. À Monaco, et plus particulièrement à l’intérieur du palais princier, l’été 2015 restera celui de l’harmonie. Durant ces trois mois, rien, ou presque, n’est venu troubler la sérénité du prince Albert de Monaco, qui a pu consacrer l’essentiel de son temps libre à Charlène et à leurs jumeaux.

Le réveil, hélas, a été brutal car une tempête noire s’est levée au-dessus du Rocher. La vie d’Albert, forcément au centre du cyclone, s’en trouve empoisonnée…

Empoisonné, le souverain a failli l’être, au sens propre du terme ! En effet, le 22 octobre dernier, on apprenait que la préfecture de la Seine-Saint-Denis venait de faire fermer boutique à un traiteur haut de gamme.

->Voir aussi - Albert de Monaco : Soudain, il s'est effondré !

Motif ? Fourni par les enquêteurs de la direction de la consommation, il est implacable : « Présence de nuisibles dans les cuisines, souris, blattes, mouches, absence de gestion de durée de vie des denrées. » Conclusion de la préfecture : « La continuation de l’exploitation de l’établissement ferait courir un risque grave de santé publique. Cela impose qu’il soit procédé à sa fermeture immédiate. »

Or le prince avait l’habitude de faire appel à ce traiteur destiné aux VIP pour lui et ses hôtes de marque ! On imagine l’impact négatif sur la principauté tout entière si ce beau monde s’était retrouvé malade… Car l’image de Monaco est l’une des préoccupations constantes d’Albert, comme elle était celle du prince Rainier III.

Si stars et nantis continuent d’affluer sur le Rocher et brûlent de devenir des résidents monégasques, c’est parce que le père et le fils ont su faire en sorte que leur territoire soit l’un des plus sûrs de la planète. Que cette certitude s’estompe, et c’est tout l’édifice qui risque de s’écrouler. Voilà pourquoi Albert de Monaco est miné par tous ces petits voyants rouges qui, en l’espace de quelques semaines, se sont mis à clignoter.

->Voir aussi - Albert de Monaco : Les images chocs !

Funeste

Ce même 22 octobre, un terrible incendie se déclarait sur un bateau de plaisance, à quelques encablures du port de Monaco. Bien que le prince n’ait rien à voir avec cette affaire, ce gros nuage noir a pu marquer les esprits comme un nouveau coup du sort. Mais d’autres incidents funestes se sont produits, allant du fait divers presque anodin à la délinquance grave.

Tout avait commencé en juillet, avec ce concierge d’une résidence luxueuse du boulevard de Belgique, qui, en trente-sept ans d’exercice, n’avait jamais connu de problème de violence. Or ce matin-là, alors qu’il demandait poliment à un promeneur de ne pas laisser son chien faire ses besoins sur le trottoir longeant l’établissement, il s’est retrouvé plaqué au mur, le vêtement à demi arraché, puis il a été violemment giflé ! (...)

Vous voulez en lire la suite ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Jean-Louis Vinteuil

À découvrir