France Dimanche > Actualités > Albert de Monaco : Trahi par un proche !

Actualités

Albert de Monaco : Trahi par un proche !

Publié le 27 novembre 2015

  Alors que le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev� s’ était solennellement �engagé auprès d'Albert de Monaco, il a honteusement failli, à cause d’une histoire de femme.  Alors que le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev� s’ était solennellement �engagé auprès d'Albert de Monaco, il a honteusement failli, à cause d’une histoire de femme.  Alors que le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev� s’ était solennellement �engagé auprès d'Albert de Monaco, il a honteusement failli, à cause d’une histoire de femme.Alors que le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev� s’ était solennellement �engagé auprès d'Albert de Monaco, il a honteusement failli, à cause d’une histoire de femme.

C’est ce qui s’appelle le « coup de pied de l’âne ». On pourrait dire aussi « la cerise sur le gâteau », mais en version cauchemardesque : gâteau vénéneux et cerise fourrée au cyanure ! Vous vous souvenez qu’il y a deux semaines nous vous révélions quelle tempête s’était mise à souffler sur Monaco, et tout particulièrement sur son souverain Albert de Monaco, depuis le début de l’automne : violences et trafics de drogue ; un véritable ouragan.

Enclins à l’optimiste, nous concluions alors par cette phrase : « Heureusement, dans cette tempête, Albert a toujours la possibilité, quand la tension est trop forte, de se réfugier dans cette anse bien abritée, dans ce port d’attache que constituent sa femme et leurs enfants. Qu’il doit retrouver, chaque soir, avec d’autant plus de bonheur que la journée a été difficile ! »

->Voir aussi - Albert de Monaco : Il a failli être empoisonné !

Et c’est vrai que, côté famille, Albert ne peut se plaindre de rien, entre Charlène qui illumine sa vie et leurs deux petits princes qui, commençant désormais à parler, font chaque jour le ravissement de leurs parents. Mais il est à craindre que, dans les semaines qui viennent, ces bonheurs domestiques ne suffisent plus au souverain.

Car, aujourd’hui, c’est une véritable trahison dont il est victime, et venant d’une personne en laquelle il avait placé les plus grands espoirs, non seulement pour lui mais pour la principauté tout entière. Une trahison si pénible qu’Albert est sorti de sa réserve princière pour désavouer publiquement ce trop encombrant personnage.

->Voir aussi - Albert de Monaco : Soudain, il s'est effondré !

Sulfureux

Nous voulons parler d’un homme que vous avez déjà rencontré dans nos colonnes, le Russe Dmitry Rybolovlev, aussi sulfureux que riche ; ce qui n’est pas peu dire puisque sa fortune est évaluée à plus de 8 milliards d’euros ! C’est lui qui, en décembre 2011, a racheté pour un euro symbolique le club de football AS Monaco, en promettant de refaire de lui, très vite, l’un des plus brillants d’Europe, à coups de centaines de millions.

En juin 2013, évoquant cette figure controversée, nous posions cette question : « Est-ce que le prince Albert a vraiment bien fait d’introduire ce loup de la finance dans la bergerie monégasque, cet homme au passé plutôt opaque et dont la fortune représente d’ores et déjà plus du double de celle des Grimaldi ? »

Dans un premier temps, il est vrai que le club avait retrouvé un lustre qu’il n’avait pas connu depuis un bout de temps. Cependant, si l’on posait aujourd’hui au souverain cette question que nous venons d’évoquer, il est quasiment sûr qu’il nous répondrait « non ! ».

Les résultats parlent hélas d’eux-mêmes. Éliminé en barrages de la Ligue des champions, 6e en championnat à deux points du deuxième, Lyon, Monaco « patine » depuis le début de la saison !

Du coup, on comprend que le prince se soit senti trahi par Dmitry Rybolovlev, l’homme qui lui promettait monts et merveilles. Alors, sans doute déçu que l’on ait pu ainsi abuser de sa confiance, le souverain est, comme on dit, « monté au créneau »...

Vous voulez lire la suite ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99€ seulement

Jean-Louis Vinteuil

À découvrir