France Dimanche > Actualités > Albert et Charlène : La photo de la honte !

Actualités

Albert et Charlène : La photo de la honte !

Publié le 16 novembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Des images scandaleuses qui ne laissent planer aucun doute et qui pourraient même détruire leur couple.

Partout dans le monde, le nombre de personnes atteintes du coronavirus explose. Partout, les mesures sanitaires prises pour tenter d’endiguer la seconde vague de la pandémie se durcissent. En France, on recensait, le 25 octobre dernier, plus de 52 00 cas positifs au Covid-19 malgré le couvre-feu instauré quelques jours plus tôt. Un triste record qui pourrait donner lieu à de nouvelles restrictions dans les semaines à venir. En Italie, où l’épidémie progresse aussi de façon exponentielle, le gouvernement a annoncé ce lundi la fermeture des cinémas, théâtres, salles de gym et piscines, tandis que les bars et les restaurants devront cesser de servir après 18 heures. La principauté de Monaco, située à la frontière franco-italienne, c’est-à-dire entre deux foyers actifs de contamination, n’est pas épargnée non plus. Elle enregistrait le 23 octobre, quatorze nouveaux cas, un nombre jamais atteint jusqu’alors. Une recrudescence qui devrait inciter les Monégasques, à commencer par leurs dirigeants, à la plus grande vigilance, et pourtant…


C’est précisément ce jour-là que le prince Albert a choisi pour célébrer un événement apprécié par tous ses sujets, l’Oktoberfest, la fête de la bière bavaroise qui a lieu chaque année en octobre, depuis quatre ans, sur le Rocher. Des moments joyeux où l’on se laisse aller à savourer quelques bonnes mousses entre amis, dans un des nombreux cafés de Monte-Carlo.

Et alors, diront certains, la vie doitelle s’arrêter du jour au lendemain à cause d’un virus ? Certes, mais si l’on décide de prendre un peu de bon temps, il convient de respecter les mesures sanitaires en vigueur. Ces règles instaurées pour le bien commun, on se doit d’être le premier à les appliquer quand on est celui qui les édicte. Or, en cette soirée aussi endiablée qu’arrosée, animée par un orchestre et des choristes habillées à la bavaroise, le prince aurait, semblet-il, oublié toutes les précautions élémentaires. Attablé avec des amis dans la grande salle pleine à craquer du café de Monte-Carlo, Albert, se serait laissé happer par l’ambiance festive du lieu. Non seulement il ne portait pas de masque, comme d’ailleurs tous les autres convives présents, mais il était assis à touche-touche à côté de ses voisins, quand tous les spécialistes préconisent de se tenir à un mètre de distance les uns des autres.

Plus grave encore, le prince s’est associé à la foule pour faire, ainsi que le veut la tradition, tourner une serviette blanche au-dessus de sa tête, tout en reprenant les paroles scandées par les chanteuses de jodeln (sorte de vocalise particulièrement difficile à interpréter). Bref, tout ce qu’il ne faut pas faire quand on est confronté à un virus qui se propage à la vitesse de l’éclair ! En effet, comme le martèlent les épidémiologistes, la maladie se transmet essentiellement par aérosol, autrement dit via les postillons que l’on produit lorsqu’on parle, et plus encore lorsqu’on chante ! Certes, le fils de Rainier et de Grace de Monaco est, a priori, immunisé puisqu’il a contracté le Covid-19 en mars dernier. Sans complication heureusement. Mais celle qui partage sa vie depuis près de vingt ans ne l’a pas eu, tout comme leurs adorables jumeaux, Jacques et Gabriella, qui fêteront leurs 6 ans, le 10 décembre prochain.

On imagine la surprise de Charlène en voyant défiler sur Instagram, la vidéo publiée sur le site du magazine Hello Monaco, dans laquelle son époux, démasqué, col de chemise ouvert, chante à tue-tête dans une salle bondée ! Et ce quelques heures avant que son ministre d’État n’annonce l’entrée en vigueur de mesures sanitaires plus restrictives ! Des règles infiniment plus souples toutefois que celles appliquées par les autres états européens. En effet, depuis ce samedi à Monaco, bars et restaurants ferment à 23 h 30, les tablées sont limitées à six personnes, l’accès au casino est interdit après minuit, et la pratique des sports de combats n’est plus permise.

Est-ce parce qu’il s’agissait de sa dernière soirée de liberté qu’Albert aurait passé outre certaines consignes sanitaires ? Une chose est sûre, cette attitude, qui peut paraître légère, a créé la polémique, comme en témoignent les nombreux commentaires des Internautes, dont la plupart habitent Monaco, en réaction à ces images. « Corona party ! », raille l’un d’eux. « Bravo, c’est l’exemple à donner », s’indigne un autre.

Autre sujet qui fâche, l’autorisation donnée aux salariés italiens de continuer à travailler à Monte-Carlo, alors même que de nombreux Monégasques souhaiteraient limiter pour un temps l’accès de leur ville aux étrangers.

Des sujets mécontents de la façon dont Albert gère la pandémie, une Charlène inquiète à l’idée qu’il ait pu ramener le virus dans leur foyer à l’issue de cette soirée où elle n’était pas… La maman de Jacques et Gabriella parviendra-t-elle à lui pardonner cet écart de conduite susceptible de mettre sa vie et celle de leurs jumeaux en danger ? Le virus épargnera peut-être leur foyer, nous le souhaitons de tout cœur, mais il faudra sans doute du temps pour que Charlène ait de nouveau confiance en son époux…

Lili CHABLIS

À découvrir