France Dimanche > Actualités > Albert : Son beau projet tombe à l'eau

Actualités

Albert : Son beau projet tombe à l'eau

Publié le 19 décembre 2008

Le prince Albert de Monaco rêvait de faire une presqu'île pour agrandir la principauté. C'était sans compter sur la crise financière !Le prince Albert de Monaco rêvait de faire une presqu'île pour agrandir la principauté. C'était sans compter sur la crise financière !

Monaco est belle. Monaco est unique, Monaco fait rêver... Mais il faut bien l'avouer, il y manque un petit rien pour que la principauté puisse enfin donner toute la mesure de son incroyable puissance. C'est pour pallier ce manque que le prince Albert travaille depuis tant de temps sur un projet que tous les Monégasques ont hâte de voir se réaliser.

On se doute, bien sûr, qu'autour de lui, nombreux sont ceux qui s'activent dans l'ombre pour que désormais éclate, comme il se doit, la splendeur de ce Rocher sur lequel flotte, depuis trois ans, un intense parfum d'amour.

Car ils s'aiment, c'est sûr. Cela fera trois ans, dans quelques mois, qu'Albert n'a d'yeux que pour Charlene Wittstock. Leur relation, officialisée à l'occasion de l'ouverture des jeux Olympiques d'hiver de Turin en 2006, a connu depuis bien des soubresauts. Entre eux, il y a eu de grands moments de passions, mais aussi une longue prise de distance... À tel point que certains ont, un temps, douté de la pérennité de leur relation.

->Voir aussi - Albert de Monaco : Son nom traîné dans la boue

Mais les amoureux ont su faire mentir les oiseaux de mauvais augure. De plus en plus souvent, de plus en plus fort, on a entendu parler de mariage. Mais ce mot est, pour l'instant, seulement du domaine du possible... D'aucuns, à l'instar de Stéphane Bern, dont nous parlions dernièrement dans nos colonnes, évoquent 2009 comme éventuelle date de célébration des noces. Mais, pour l'heure, personne ne peut donner plus de précisions sur ce mariage...

Espoir déçu

Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'Albert, qui aura 51 ans dans quelques mois, souhaitait, plus que tout, mener à bien un projet qui lui tenait particulièrement à cœur. Mais hélas, trois fois hélas, ce projet sur lequel il fondait tous ses espoirs, celui qui accaparait son esprit depuis tant de mois vient de tomber à l'eau...

Un projet qui n'était finalement « pas raisonnable », qui ne correspondait « pas tout à fait à ( ses ) espérances », ainsi qu'il l'a déclaré pour justifier son retournement. Comment le monarque a-t-il pu prendre pareille décision ? Comment une telle idée a-t-elle pu être mise en péril, quand toutes les conditions semblaient réunies ?

En grande partie, à cause d'une crise. Pas une crise de jalousie. Ni, rassurez-vous, une mauvaise passe entre Charlene et lui. Non, en réalité, c'est la crise financière qui a réduit en poussière la belle idée d'Albert ! Le terrible épisode que le monde traverse n'a pas non plus épargné Monaco.

Que les admirateurs du prince et de sa future princesse se rassurent. Le mariage d'Albert et Charlene, à ce que l'on sait, n'est pas en danger ! Si les deux amoureux n'ont pas encore pris date pour sceller leur amour, l'alliance est plus que jamais d'actualité. Reste que cette fameuse crise est venue porter un coup fatal au défi le plus fou que s'était fixé Albert depuis qu'il est monté sur le trône.

Vous ignoriez peut-être que le prince travaillait à une entreprise gigantesque. Son ambition était d'agrandir le petit territoire monégasque sur la mer. Pour ce faire, il envisageait de créer une presqu'île artificielle de 15 hectares. Cet aménagement devait coûter entre 5 et 10 milliards d'euros !

Communiqué

Or, dans le contexte difficile que nous traversons, les entrepreneurs qui devaient se charger de mettre ce plan en œuvre ont dû convaincre les dirigeants de la principauté de leur fiabilité financière. Ils n'y sont, semble-t-il, pas parvenus !

La semaine dernière, le prince a donc rendu son verdict. Dans un communiqué, il a simplement indiqué que les consultations en cours sur le projet d'extension en mer étaient arrêtées...

Pour lui, c'est la fin d'un beau rêve. Mais gageons que celui qu'Albert caresse avec sa belle Charlene pourra, lui, se réaliser dès l'an prochain. Il semble en effet que la dépression n'ait pas atteint les cœurs des deux tourtereaux...

Christian Morales

À découvrir

Sur le même thème