France Dimanche > Actualités > Alessandra Sublet : "J'en suis à mon deuxième divorce !"

Actualités

Alessandra Sublet : "J'en suis à mon deuxième divorce !"

Publié le 14 avril 2020

.photos:bestimage

Sur le plan professionnel, c'est le bonheur mais côté coeur, Allessandra Sublet enchaîne les échecs sentimentaux...

C'est une bombe d'énergie, une femme qui, de son propre aveu, se shoote à l'adrénaline ! Curieuse de tout, battante dans l'âme, Alessandra Sublet avance dans la vie et exerce son métier à l'allure décoiffante d'une voiture de sport lancée à pleine vitesse, et qui déboule toujours là où on ne l'attend pas. Non contente de tenir les rênes de C'est Canteloup, chaque soir de la semaine sur TF1, la présentatrice a trouvé le moyen – et le temps – de tourner un documentaire sur le basketteur Tony Parker, un portrait qui sera diffusé sur la chaîne TMC le 24 mars prochain.


Tenace et volontaire, la pétillante brune de 43 ans ne se laisse jamais abattre, même lorsque le parcours est difficile et que l'objectif s'avère une prouesse : « Si tu te lances une idée et que tu te dis que le projet va échouer, c'est comme si tu sautais à l'eau sans savoir nager ! Autant ne pas y aller, vient-elle de confier à Télé 7 Jours. Je me dis que je vais y arriver, même si ça m'arrive de me prendre des tôles. Il faut dix échecs pour une réussite. » Une philosophie positive qui lui a plutôt réussi jusqu'ici et lui a permis de devenir l'une des plus populaires présentatrices de la télévision française…

Mais ce tempérament de gagnante lui a-t-il aussi servi en amour ? « C'est un sujet que je maîtrise moins. J'en suis à mon deuxième divorce à 43 ans ! La spontanéité dans ma vie professionnelle est la même que ma vie personnelle. Ce n'est pas que je consomme vite, c'est que je vis à cent à l'heure. Quand les choses ralentissent et que mon cœur bat moins fort, je l'écoute. »

Les premières noces ont eu lieu en 2008… Après deux ans et demi de vie commune avec Thomas Volti, l'animatrice qui officiait alors sur M6 dans Classé confidentiel décide de convoler en justes noces. Deux semaines après le mariage civil qui a eu lieu à la mairie de Neuilly-sur-Seine le 5 avril, la belle et son homme de l'époque donnent rendez-vous à leurs amis et à leurs proches, le 25 avril, sur l'île de Saint-Barthélemy où demeurent les parents d'Alessandra. Tout le monde se retrouve donc pour une émouvante cérémonie religieuse dans la petite église de Gustavia, suivie d'une grande fête sur la plage de Shell Beach. Vêtue de blanc sous le soleil des Caraïbes, sourire aux lèvres, la ravissante Alessandra n'imagine alors pas un seul instant qu'à peine un an plus tard, elle écrira le mot fin sur sa belle histoire avec l'élu de son cœur…

En 2009 en effet, alors que, sur la sixième chaîne, Miss Sublet tente avec brio de rapprocher les âmes isolées dans L'amour est dans le pré, dans sa vie privée, elle accuse le coup et… divorce ! À l'époque, la charmante jeune femme semble prendre les choses avec un certain recul et explique, sur le site suisse 20minutes.ch : « Avec Thomas, nous sommes restés en très bons termes, alors nous avons la garde partagée du petit… » Le petit ? « Oui notre chien », lance-t-elle en riant. Max, le Jack Russel du couple, a donc dû s'habituer à la séparation de ses « parents » !

On aurait pu croire que ces premières épousailles express auraient vacciné la Lyonnaise contre l'envie de se présenter à nouveau devant monsieur le maire au bras de son amoureux, le producteur Clément Miserez. Pourtant, en décembre 2012, après avoir accouché de leur fille Charlie, six mois plus tôt, l'auteur de T'as le blues, baby ? (éd. Flammarion) réitère… Elle qui ne croyait plus au prince charmant et affirmait dans les pages de Paris Match : « Le mien s'est paumé, il n'a pas le GPS, il est en pleine forêt et son bourrin est un âne », épouse cet homme, rencontré à… Saint-Barth ! « Clément est un gentleman, et c'est beau l'élégance chez un homme. J'aime aussi son humour, il en faut quand on se lève à 3 heures du matin ! »

Hélas, en novembre 2018, la maman de Charlie et d'Alphonse, né en 2014, annonçait la fin de sa belle idylle avec Clément, une séparation dans la douceur, afin que leurs chers petits n'en souffrent pas trop. « On s'est rendu compte qu'on ne s'aimait pas de cet amour qui fait tenir certains couples. […] On a mieux réussi notre divorce que notre mariage », reconnaissait Alessandra dans Paris Match.

Alors qu'aujourd'hui, la facétieuse journaliste a retrouvé l'amour dans les bras de Jordan, un beau jeune homme de 29 ans, elle explique dans les pages de Télé 7 Jours : « Je n'ai jamais dit que j'étais faite pour être en couple 24 heures sur 24. Ce n'est pas de ma faute s'ils ont voulu me marier chaque fois ! [Rires] » Pour soigner les blessures de la vie et survivre aux désillusions, la pétillante présentatrice possède la meilleure cure qui soit : son sens de l'humour…

Clara MARGAUX

À découvrir