France Dimanche > Actualités > Alessandra Sublet : La séparation !

Actualités

Alessandra Sublet : La séparation !

Publié le 1 mars 2016

Alors que la jolie animatrice semblait nager en plein bonheur, soudain, son ciel s’est assombri sans que Alessandra Sublet puisse se reposer sur son � entourage�…

Avec sa jolie silhouette, ses yeux pétillants, son rire éclatant, Alessandra Sublet semblait avoir tout pour elle. Rien d’étonnant à ce qu’elle fasse une carrière exemplaire à la télévision, passant de chaîne en chaîne.

Côté cœur aussi, la jeune femme semblait avoir trouvé la recette du bonheur, depuis l’été 2011 où elle avait croisé le regard d’un producteur de cinéma, Clément Miserez. Entre eux, l’amour est une évidence. À tel point que, très vite, on apprenait qu’Alessandra attendait un heureux événement ! Le 28 juin 2012, la petite Charlie voyait le jour, suivie, le 18 août 2014, par son frère Alphonse.

->Voir aussi - Alessandra Sublet : Elle ressuscite Guy Lux !

Depuis, le couple paraissait épanoui, chacun vaquant à ses occupations pour mieux se retrouver autour des enfants, dès qu’ils le pouvaient.
D’ailleurs, en décembre dernier, invitée de C à vous, Alessandra avait ému tout le monde lorsque son ancienne équipe lui avait montré des images de son mari parlant d’elle.

On y voyait un bel homme souriant, racontant ce qu’il s’était dit quand il avait vu la piquante brune pour la première fois… « Mais où va-t-elle ? Où est-ce que je vais retrouver ma future femme ? », avait-il pensé, sous le charme. Voir son grand amour parler d’elle à l’écran l’avait tellement bouleversée qu’elle n’avait pu retenir ses larmes…

->Voir aussi : Serge Lama : Alessandra Sublet lui met un vent mauvais !

Déception

Durant la même émission, l’animatrice, que l’on sentait très éprise et admirative de son homme, n’avait pu s’empêcher de parler de lui avec des yeux brillants, disant que c’était « un mec super » et qu’elle l’aimait.

Preuve que leurs sentiments étaient intenses, ils avaient choisi d’unir leurs destins : « Nous avons décidé de nous marier au sommet du Grand Canyon. Un hélicoptère nous y a déposés avec deux témoins. C’était au coucher du soleil et c’est l’un des plus beaux moments que j’aie jamais vécus », avait expliqué Alessandra à nos confrères de TV Grandes Chaînes.

Aujourd’hui, hélas ! le temps de la sérénité semble révolu. Sans que rien ne le laisse vraiment présager, le ciel d’Alessandra s’est assombri peu à peu. À 39 ans, la jeune femme s’apprête à vivre une séparation qu’elle n’avait sûrement pas envisagée. Alors que tout avait si bien commencé, il va falloir désormais qu’elle s’habitue à ne plus être la première, la préférée, celle que tout le monde regarde et envie… Oui, alors qu’elle se sentait épaulée, aidée, aimée, l’animatrice doit réaliser ce qui lui arrive. Et il y a fort à parier qu’elle tombe de haut.

En effet, alors qu’elle était arrivée à TF1 telle une star, accueillie à bras ouverts par Arthur qui l’avait plusieurs fois reçue dans son émission Vendredi, tout est permis, aujourd’hui, l’heure n’est plus aux effusions. La chaîne comptait beaucoup sur Alessandra, puisqu’elle lui avait confié l’animation de la soirée des 40 ans de l’Ina, le 8 janvier.

Hélas, alors que ce prime time était très important, elle aurait déçu Arthur, son producteur. L’audience n’a pas été celle escomptée, puisque l’émission a été devancée par celle de France 2. Et depuis, les langues semblent se délier. Il se murmure qu’Alessandra ne travaillerait pas assez ses sujets, comptant sur sa fraîcheur et son rire inimitable pour pallier ses lacunes. Arthur, grand bosseur, n’apprécierait pas cette attitude. Au point qu’il aurait même envisagé de se séparer de la jeune femme !

Gaffeuse

Pour quelle raison ? On se souvient certes que l’animatrice traîne une réputation de gaffeuse, et a commis plusieurs bourdes par le passé. Comme lorsqu’en 2009, elle avait demandé à François Hollande si sa mère l’appelait toujours une fois par semaine, alors qu’elle était morte quelque temps auparavant.

Ou la fois où, dans Un soir à la tour Eiffel, elle avait confondu David Cameron, le Premier ministre britannique, avec James Cameron, réalisateur du film Titanic. Sans oublier la fois où elle avait demandé à Patrick Timsit s’il aimerait un jour passer derrière la caméra, alors qu’il avait déjà réalisé trois films !

Quelles qu’en soient les causes, aujourd’hui, de gros nuages semblent s’amonceler au-dessus d’Alessandra. Mais peut-être se savait-elle en danger… « Ça passe ou ça casse », a-t-elle confié, le 4 décembre dernier, au journaliste du Parisien qui l’interrogeait sur la façon dont elle pensait être perçue à TF1. Peut-être que ce coup-ci, ça cassera.

Mais en tout cas, Alessandra Sublet sait qu’elle peut compter sur l’amour de Clément et de leurs deux enfants. Et les sentiments et les liens qui les unissent ne sont pas près de casser.

Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème