France Dimanche > Actualités > Alice Dona : A nouveau avec Laurent Boyer !

Actualités

Alice Dona : A nouveau avec Laurent Boyer !

Publié le 7 décembre 2014

Malgré une séparation de près de deux ans, les  amoureux, Alice Dona et Laurent Boyer,  viennent de comprendre qu’ils ne parviendraient jamais à vivre loin l’un de l’autre.

L’amour entre deux êtres, c’est comme le feu dans une cheminée : il arrive qu’on puisse le négliger, le considérer comme acquis, éternel… On oublie de remettre une bûche dans l’âtre et, un sombre jour, on constate que le feu s’est éteint, qu’il n’en reste que de la cendre et qu’il ne nous réchauffera plus.

Il arrive cependant que des braises continuent de rougeoyer discrètement sous les cendres de cet amour défunt… et que les flammes soudain rejaillissent !

C’est l’extraordinaire expérience que vivent aujourd’hui Alice Dona et Laurent Boyer, comme elle le révèle dans le dernier numéro de Gala : « Entre nous, c’est à la vie à l’amour ! » Nous vous avions raconté la fin de leur belle histoire, de leur passion de trente-deux années. C’était en janvier 2013.

À l’époque, dans Nous Deux, Alice Dona dressait un triste constat : « Laurent et moi avons dû prendre de la distance. Nous avons ressenti le besoin de nous manquer vraiment… Pour l’heure, nous vivons séparés. » Et, depuis près de deux ans qu’il durait, ce « pour l’heure » semblait avoir pris des allures de séparation définitive.

Alice + Laurent jeunesSoudés

Pourtant, au moment même de cet « éloignement », nous avions ressenti le besoin de conclure notre article par une note d’espoir, comme si nous sentions que les choses entre Alice et Laurent ne pouvaient pas se terminer ainsi. Nous écrivions : « Si l’on lit bien entre les lignes, ce n’est peut-être pas un point final qu’ils ont mis à leur histoire. Un point-­virgule, peut-on espérer. Car Alice Dona dit encore : “J’ignore où nous mènera cette période de réflexion.” N’est-ce pas une façon de laisser une chance à leur amour ? »

Nous avions tapé dans le mille ! Car Alice et Laurent sont de nouveau si proches qu’elle en arrive à se demander si cette complicité de chaque instant ne risquerait pas d’empêcher toute nouvelle histoire d’amour d’éclore, aussi bien pour Laurent que pour elle ! « Il n’y a rien de rompu avec Laurent, affirme-t-elle encore dans Gala. Il n’y aura jamais rien de rompu. Trente-deux ans de vie, c’est toute une vie. Lolo et moi, on a des relations formidables. »

Et quand on lui demande comment une femme peut savoir qu’elle a vraiment trouvé l’homme de sa vie, Alice Dona avoue : « […] Il n’y a pas une heure qui ne se passe sans que je pense à Laurent. Je l’ai dix fois par jour au téléphone. On se soutient. Je regarde ses émissions, il commente les miennes. On est toujours branchés. C’est bien ce qui peut devenir problématique si l’un de nous décide de refaire sa vie. Ça nous paraît impossible… »

Drôle de séparation, en effet, que celle de cet homme et de cette femme qui ne peuvent pratiquement pas faire un pas l’un sans l’autre, qui sont restés si étroitement soudés qu’ils se rendent bien compte que personne ne parviendra jamais vraiment à s’immiscer durablement entre eux !

Tempête

Avec le recul, on se dit que ce qu’Alice et Laurent ont pris sincèrement pour une séparation n’était peut-être qu’une grosse tempête. Et c’est vrai qu’elle a soufflé fort et qu’elle fut mauvaise, notamment pour Alice Dona. En 2012, alors qu’elle se remettait à grand-peine de la mort de sa mère et de sa sœur, elle a coup sur coup perdu son père et sa meilleure amie. Comme les grandes douleurs ont tendance à isoler celui qui doit les endurer, la chanteuse a dû se replier sur elle-même, pour tenter de faire face, s’écarter un peu de Laurent.

Alice + Laurent soiréeÀ cet éloignement moral sont venues s’ajouter des séparations physiques de plus en plus fréquentes. Car c’est la période où l’animateur devait s’absenter pour Midi en France. Au même moment, Alice Dona s’est vu proposer la tournée Âge tendre et têtes de bois qui, deux ans de suite, l’a conduite sur les routes de l’Hexagone… c’est-à-dire loin de Laurent.

Tout cela a finalement abouti à cette séparation… qui n’en est pas vraiment une ! Comment croire sérieusement à la fin de leur histoire d’amour lorsqu’Alice Dona raconte une anecdote aussi débordante de tendresse que celle-ci : « L’autre jour, on se regardait en rigolant dans la glace. Laurent m’a dit : “Tu es jolie, ma Lili.” Je lui ai rétorqué : “C’est vrai qu’on dirait qu’on a le même âge maintenant.” »

Du reste, pourquoi y croirait-on, à cette fin, alors qu’Alice Dona elle-même nous assure du contraire : « D’une façon ou d’une autre, on finira notre vie ensemble comme deux vieux complices, deux vieux amis, deux je-ne-sais-pas-quoi. On ne se lâchera jamais. »

Disons-le franchement : des « je-ne-sais-pas-quoi » qui, après trente-deux ans de vie commune savent qu’ils seront encore ensemble quand arrivera le bout du chemin, ça porte un nom. Ça s’appelle des amoureux.

Didier Balbec

À découvrir