France Dimanche > Actualités > Alizée de Danse avec les stars : Le triomphe de l’amour

Actualités

Alizée de Danse avec les stars : Le triomphe de l’amour

Publié le 29 novembre 2013

Son duo � fusionnel� et sensuel avec Grégoire Lyonnet a permis à Alizée de faire le deuil de sa relation avec Jérémy Chatelain.

Le 22 novembre dernier, veille de la finale de Danse avec les stars, la tristesse s’est emparée du cœur de la jolie jeune femme. Après des semaines de tension, d’émotion, de stress, mais aussi de bonheur, de complicité avec son partenaire dans l’émission, Grégoire Lyonnet, 27 ans, Alizée postait sur son compte Twitter une photo de son duo, avec cette légende : « Dernier entraînement dans les studios de #dals… #triste #onveutpaspartir… »

Si ces mots permettent de transmettre toute la nostalgie que ressentait Alizée à l’idée de la fin de cette expérience incroyable, le cliché qu’elle publie paraît encore plus parlant : la chanteuse et Grégoire sont tous deux assis, côte à côte, serrés. Elle, la tête sur l’épaule de son complice, les yeux désespérés. Lui incline doucement son visage vers sa douce partenaire, sa joue touche ses cheveux, et sa bouche fait une moue qui dit combien il regrette, déjà, ces heures merveilleuses pendant lesquelles l’un et l’autre ont tout partagé.

Tout ? C’est ce qui se murmure ces jours derniers. À force de passer tant de temps ensemble, à répéter, à se regarder, à s’écouter, Alizée et son partenaire auraient en effet franchi le pas, non de danse, mais celui qui mène à l’amour. Le duo serait devenu couple, comme une magnifique évidence.

Ce sentiment, chacun a pu le ressentir lors de leur prestation de la finale du 23 novembre. Pendant cet ultime échange, Alizée et Grégoire avaient choisi de danser dans une tenue dénudée, comme si rien ne devait venir gêner leurs gestes. Comme s’ils voulaient apparaître dans leur plus grande vérité. Et leur danse a emballé le public et les jurés. Parce qu’elle était magique, vraiment. « Je suis si heureux, j’ai vu tout ce que je voulais voir », a déclaré Chris Marques. « Tu as réussi à voler, ce soir », a lancé Jean-Marc Généreux. Oui, cette soirée était placée sous le signe de la magie, avec la grâce de la jeune femme, la délicatesse et la précision de son partenaire, mais surtout parce que cet exercice ne semblait pas en être un.

Ensemble

Quand, à la fin de leur numéro, Grégoire est allongé sur le corps de la belle brune, qui enroule ses bras autour de lui, le serrant contre sa peau, pendant que résonnent les notes de la chanson One Love (qui signifie « un amour » !), du groupe U2, l’un et l’autre semblent bien loin de la compétition. Corps contre corps, souffle contre souffle, leurs lèvres sont si proches qu’ils semblent s’embrasser. Et quand les lumières se rallument, ils restent encore là, quelques secondes de plus, peut-être un peu trop pour un duo qui ne serait que professionnel, d’une façon saisissante, agrippés l’un à l’autre, comme s’ils étaient seuls au monde.

Et même si leur danse était d’une très grande élégance, et qu’ils méritaient de gagner face à Brahim Zaibat, les 55 % de voix qui les ont fait triompher doivent peut-être un peu à ce sentiment qui émanait d’eux, ce sentiment qui faisait incroyablement penser à de l’amour…

La chanteuse n’a d’ailleurs pas démenti cette éventualité. Invitée par Christophe Beaugrand sur Virgin Radio, elle a déclaré : « On s’est vraiment rapprochés, on est très complices. Si cela aboutira à une histoire d’amour ? Je ne sais pas. Mais ce que vous avez vu à la télévision est exactement le reflet de ce qui s’est passé en vrai. On a créé des liens très forts pendant de longues semaines. Maintenant que l’aventure est finie, cela va être difficile de se passer l’un de l’autre, parce qu’on est restés 24 heures sur 24 ensemble. »

Comment dire avec plus de justesse ce qui attache Alizée à Grégoire ? Et pourquoi les stars échapperaient-elles à la loi qui fait que l’on rencontre souvent l’amour sur son lieu de travail ? Pour Grégoire et Alizée, les studios de répétition. Oui, pourquoi la mère de la petite Annily, 8 ans, à qui elle a dédié sa victoire, n’aurait-elle pas le droit de trouver le bonheur ? On se souvient qu’au moment de choisir un événement marquant de sa vie pour une de ses danses, Alizée avait pensé à sa rupture d’avec le père de sa fille, Jérémy Chatelain. Lors des répétitions, elle avait fondu en larmes en évoquant cette séparation. Grégoire avait alors été là, consolant la jeune femme, visiblement très touché par sa confession.

Qui sait si sa présence, ses attentions n’ont pas aidé Alizée à faire le deuil de cette histoire et à en commencer une autre ?

Laurence Paris

À découvrir