France Dimanche > Actualités > Amel Bent : Enceinte, elle revient sur sa difficile maternité !

Actualités

Amel Bent : Enceinte, elle revient sur sa difficile maternité !

Publié le 25 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

La grossesse n’a pas toujours été synonyme de bonheur pour Amel Bent. Après avoir vécu une douloureuse fausse-couche, elle aborde avec pudeur sa nouvelle grossesse.

Amel Bent a séché ses larmes. Après des moments extrêmement difficiles dus à une éprouvante fausse couche, la chanteuse revient plus fort que jamais avec une merveilleuse nouvelle.


En effet, la jeune femme attend son troisième enfant. Enceinte de trois mois, Amel a préféré garder le silence sur ce début de grossesse, par superstition peut être, mais aussi pour faire face, avec elle-même, aux traumatismes du passé.

La mère d’Sofia et d’Hana, âgées de trois et cinq ans, a connu la terrible épreuve de la fausse-couche il y a quelques mois. Et c’est dans l’émission Sept à Huit que l’interprète de Ma Philosophie a choisi de se confier.

"Quand j'arrive chez le médecin et qu'on fait l'échographie, il me dit effectivement que je suis en train de perdre le bébé que j'attendais. C'est un choc parce que, mine de rien, à partir du moment où on a fait un test de grossesse et qu'il s'avère être positif, on est enceinte. On le vit profondément dans son corps, dans son cœur", explique-t-elle.

Face à cette terrible nouvelle, Amel Bent décide de ne pas avorter. Elle veut “laisser faire la nature”. La jeune femme lutte alors encore un mois, dans une douleur épouvantable, avant d’être défaite de ce drame.

Fort heureusement, la chanteuse est une femme combattive. De cet épisode "dévastateur" comme elle l’a qualifié elle-même, elle se relève et tombe à nouveau enceinte. Heureuse, mais encore éprouvée, la jeune femme attend patiemment le troisième trimestre avant d’annoncer l’heureux évènement.

"Je viens de passer le fameux premier trimestre", a révélé Amel, sourire aux lèvres et dévoilant son ventre rond. "J'ai normalement un bébé qui va naître dans quelques mois", se réjouit-elle. Si elle lâche enfin la pression, elle admet tout de même avoir “vécu les trois premiers mois en apnée” après son traumatisme.

Inquiète, elle semble épanouie, mais reste tout de même sur ses gardes. "Chaque petit changement, chaque petite douleur, c'est : 'Est-ce que le cœur bat toujours ? Est-ce que ça va ? Est-ce que c'est bien accroché ? '", avoue-t-elle.

Mais qu’Amel se rassure, jusqu’ici, tout va pour le mieux.

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème