France Dimanche > Actualités > Amel Bent : Sa réponse cinglante aux attaques grossophobes !

Actualités

Amel Bent : Sa réponse cinglante aux attaques grossophobes !

Publié le 16 mai 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Ce 15 mai, Amel Bent a poussé un violent coup de gueule sur son compte Instagram. Quelques semaines à peine après avoir accouché, la chanteuse a reçu de nombreuses critiques grossophobes sur les réseaux sociaux. De quoi révolter la jeune femme !

Une nouvelle fois, Amel Bent est victime des réseaux sociaux. Constamment jugée sur son apparence physique, la chanteuse en a, cette fois-ci, eu marre. Elle s’est donc saisie de son compte Instagram ce dimanche 15 mai pour pousser un violent coup de gueule contre ceux qui critiquent son apparence.


Jeune maman depuis le 7 avril d’un petit garçon, Amel Bent assume parfaitement son corps, et elle le dit haut et fort. Elle a donc répondu à ses détracteurs avec une phrase édifiante : “À toi grossophobe. Ce n’est pas à nous de cacher nos corps, mais à toi de t’habituer à les voir tels qu’ils sont !”

La jeune femme, qui combat cette discrimination depuis des années, a accompagné son message de plusieurs hashtags tout aussi parlant : “postpartum”, “j’assume”, “j’ai donné la vie”, “fière”.

Amel Bent avait reçu une vague de critique après s’être affichée récemment dans une robe filet très moulante. Si aujourd’hui, la mère de Sofia, 6 ans, Hana, 4 ans et d’un petit garçon âgé de 2 mois, assume totalement ses kilos en trop, ce n’était pas encore le cas quelques années en arrière.

“Je sentais que je devais grandir, c’est-à-dire me révéler en tant que femme en fait, mais adulte. En fait, j’avais un côté très ‘enfant’ avec un rapport à mon corps qui était trop spécial, que je n’assumais pas. Je n’étais pas à l’aise. Il y avait des complexes, même si beaucoup avaient disparu. Je vivais toujours un peu enfermée dans mon corps. C’était trop bizarre”, avait-elle confié dans En Aparté sur Canal +.

Heureusement, cette période est désormais derrière elle. Amel Bent continue, plus que jamais, toujours le poing levé, à se battre pour sa liberté.  

Andréa Meyer

À découvrir