France Dimanche > Actualités > Amir : Frappé par la surdité !

Actualités

Amir : Frappé par la surdité !

Publié le 8 septembre 2016

Amir, le jeune artiste franco-israélien rendu célèbre par l’Eurovision 2016 souffre d’un lourd � handicap �qui aurait dû lui interdire de devenir chanteur.

La chirurgie dentaire mène à tout, à condition d’en sortir : voilà une maxime inédite qui, à notre connaissance, n’a été mise en pratique que par une seule personne : Amir Haddad. Ce jeune artiste franco-israélien de 32 ans a bien failli remporter, voici quelques mois, le prestigieux concours de l’Eurovision, réussissant à se hisser à la sixième place. Pas mal pour quelqu’un qui semblait destiné à tout, sauf à la chanson. D’abord parce qu’il est dentiste, donc. Mais, surtout, en raison d’un handicap qui aurait dû lui fermer à jamais les portes dorées du show-biz : il est sourd !
Vous me direz que la surdité de Ludwig van Beethoven ne l’a pas empêché de composer sa Symphonie n° 9. Certes. Mais reconnaissez tout de même que, pour un chanteur, ne rien entendre est invalidant !

--> lire aussi : Amir : Bientôt papa ?

Heureusement, Amir n’est sourd que d’une oreille. Et il l’est de naissance. Cela veut tout de même dire qu’il n’entend les sons qu’en « mono », quand la plupart des gens les perçoivent en « stéréo ». Voilà qui aurait pu suffire à lui barrer la route de la gloire. Or, c’est l’inverse qui s’est produit : son infirmité a renforcé sa volonté de se battre, de prouver à tout le monde que, même désavantagé par la nature, il pouvait faire aussi bien et même mieux que les autres. Il se confiait à ce sujet dans Télé 7 Jours, il y a quelque temps. Et ce qui ressortait de ses propos, c’est que ce grand garçon souriant aux allures nonchalantes était en fait un battant, animé par une volonté farouche de surmonter tous les obstacles.
Il disait, à propos de son immense besoin de reconnaissance : « C’est vrai. Je le chante, d’ailleurs, dans Il est temps qu’on m’aime. C’est un moteur. Je voulais aussi être le meilleur dentiste. Je pense d’ailleurs être le meilleur dentiste de tous les chanteurs, et le meilleur chanteur de tous les dentistes ! »
Et de poursuivre : « J’étais un enfant très agité, avec des problèmes de comportement à l’école. Je voulais prouver à mon entourage que je pouvais y arriver. Et j’ai bluffé tout le monde. Pour la musique, j’étais dans la même démarche. Je suis né sourd d’une oreille. Longtemps je n’ai pas été pris au sérieux en tant que chanteur. Je me suis évanoui en direct pendant Nouvelle star, en Israël, et j’ai été éliminé. Je voulais montrer qu’on se trompait à mon sujet, que je pouvais réussir. Que mon problème d’ouïe n’était pas un handicap, alors que tout le monde le pensait. »
Nouvelle star en Israël, puis The Voice en France, et enfin la consécration de l’Eurovision : le moins que l’on puisse dire est qu’Amir a gagné son pari ! Depuis, sa carrière a pris un tour très prometteur, et la perspective de nouveaux obstacles à franchir ne lui a pas fait perdre ce sourire indécrochable. Il est vrai que, quand on s’est forgé l’âme au feu des dangers, on sait apprécier chaque cadeau que vous fait la vie. Ce qui est le cas lorsqu’on a, comme Amir, grandi et vécu en Israël.

Ambitieux et volontaire, il a su transformer son infirmité en atout

C’est un sujet qui peut le rendre grave, surtout lorsqu’il esquisse un parallèle avec la France d’aujourd’hui. Il en parlait le mois dernier dans Paris Match : « C’est triste à dire, mais durant mon adolescence, tout le monde vivait avec l’idée qu’un attentat pouvait arriver à n’importe quel moment. Ça faisait partie du quotidien. On est rassuré quand les soldats patrouillent. Et on est angoissé quand quelqu’un monte dans un bus avec un gros sac. Quand je vois ce qui se passe en France, ça me renvoie à mon passé. […] Israël a dû sacrifier des milliers de gens au fil des ans pour pouvoir avoir un État sécurisé. Même si l’on est à l’abri de rien. Cela dit, j’ai quand même le sentiment que toutes ces années de lutte contre le terrorisme en Israël ont dessiné une population qui vit pleinement l’instant présent. Qui est ambitieuse, qui a envie de réussir. »
De l’ambition ? L’envie de réussir ? Vivre pleinement l’instant présent ? Mais c’est tout le portrait d’Amir, ça !

Pierre-Marie ELSTIR

À découvrir