France Dimanche > Actualités > André Boudou : La vidéo testament !

Actualités

André Boudou : La vidéo testament !

Publié le 20 septembre 2018

Diablement astucieux, André Boudou, le père de Læticia avait imaginé un plan parfait pour évincer Laura et David de l’héritage du rocker.

Il est celui par qui la révélation arrive.

Un homme de l’ombre, qui a été pendant des années très proche de Johnny, proche à un point que l’on ne pouvait imaginer.

André Boudou, 67 ans, le père de Læticia, a en effet été, pendant presque vingt ans, un interlocuteur privilégie du rocker.


L’un des seuls, comme il l’a récemment confié au Parisien.

Aussi, quand l’homme d’affaires se livre au sujet de Johnny Hallyday, il n’y a pas de raison de ne pas l’écouter.

Leur histoire commune ne date pas d’hier.

C’est André qui avait présenté sa fille à la star, à l’âge ou elle avait encore ses bouclettes.

Une rencontre cruciale dans l’existence du chanteur.

Mais en épousant Læticia, l’artiste a aussi hérité d’une part d’ombre…

En faisant d’André Boudou son beau-père, en lui ouvrant son cœur et ses livres de comptes, il a offert une place privilégiée à un homme aux pratiques parfois controversées.

En effet, le père de Læticia appartient au monde de la nuit.

Les night-clubs qu’il a montés, comme l’Amnesia au Cap d’Agde (Hérault), n’ont pas servi sa réputation.

En 2007, il est condamné à six mois de prison ferme pour « fraude fiscale », « abus de biens sociaux » et « tenue de comptabilité falsifiée » pour sa gestion de l’établissement…

Mais cet aspect de sa personnalité n’effraie pas le rocker.

Au contraire. Johnny a beau être une star reconnue, c’est un rebelle.

Et il a beaucoup en commun avec son beau-père : comme lui, il vient de nulle part, et comme lui, il est allé loin !

André est en effet un fils de pêcheur.

Ancien rugbyman, il s’est fait tout seul, avec sa détermination, sa volonté, sa ruse.

Une origine modeste qui serait, selon lui, la raison pour laquelle Sylvie Vartan, la mère de David, aurait décidé de l’exclure de son cercle.

Il a en effet expliqué au Parisien que la chanteuse avait réuni tout son monde après les obsèques de Johnny, « pour organiser la stratégie que l’on a vue après : faire comme s’il y avait d’un côté le show-biz parisien et, de l’autre, une famille de ringards, de ploucs de province »… Les Boudou…

Fusion

Mais André a gagné beaucoup d’argent, sans avoir reçu d’héritage.

C’est sans doute pourquoi, aujourd’hui, il veut être certain que ses enfants auront de quoi bien vivre.

Et comme charité bien ordonnée commence par soi-même, il y a deux ans, il a légué son mirifique club du Cap d’Agde à Læticia et Grégory.

Cette image de père, prêt à tout pour que sa fille et son fils aient une existence agréable, devait sans doute parler à Johnny.

C’est peut-être pourquoi le rocker avait décidé de faire de Grégory, le fils d’André, son exécuteur testamentaire.

Mais cette même image de père devait aussi toucher Johnny en tant que fils qui n’avait pas connu cet amour.

Entre les deux hommes, une sorte de fusion a opéré : « J’ai été amoureux de ce mec et il a été amoureux de moi, sans que nous soyons homosexuels. […] Et ça a été une histoire d’amour, a déclaré André Boudou, toujours dans Le Parisien. Ce mec était tellement attachant, on a eu des moments incroyables. Johnny a vécu vingt-trois ans avec ma fille. Pendant dix-neuf ans, j’ai quasiment passé 24 heures sur 24 avec [lui]. »

Autant dire que durant cette période, peu de choses ont dû lui échapper.

À commencer par l’aspect financier des affaires de la star.

Selon lui, il l’aurait sauvé du désastre : « Si Johnny ne nous avait pas rencontrés, ma fille et moi, il serait mort bien avant et ruiné », a encore expliqué André.

Au journal Libération qui l’avait interrogé en 2005, il avait répondu : « Si votre fille se mariait avec un type qui se fait escroquer, vous ne feriez rien ? Oui, j’ai un rôle dans sa vie. Je le fais parce que c’est ma famille. »

Explications

La famille.

Voilà ce qui rassemblait les deux hommes.

Leur point faible, leur talon d’Achille.

On l’a dit, Boudou est déterminé à protéger les siens.

Et aujourd’hui que Johnny n’est plus, son monde s’est resserré sur Grégory et Læticia, qui fait l’objet d’attaques très violentes depuis que le testament de son époux a été dévoilé.

En vieux roublard, il a compris ce qui a manqué dans l’affaire de l’héritage de Johnny : des explications.

On sait combien le chanteur était pudique. Il n’a sans doute rien dû dire à Laura et David sur la façon dont il avait organisé sa succession.

Du coup, comment ses deux aînés pouvaient-ils comprendre ses choix ? 

Une vidéo testament, dans laquelle la star aurait pu leur parler, aurait été la solution pour adoucir les choses.

C’est ce qu’aurait recommandé André Boudou, s’il ne s’était pas brouillé avec la star fin décembre 2014.

« Johnny aurait pu être plus courageux, il aurait pu faire une vidéo pour expliquer sa décision à ses enfants. »

Oui, si seulement Johnny avait laissé un tel témoignage, cette guerre des clans aurait pu être évitée.

« Je peux comprendre la frustration de Laura et David », précise Boudou, même s’il déplore la violence associée à leur peine.

Il espère aujourd’hui que tous parviendront à communiquer.

Mais comment ne pas penser, dans son espoir d’une conciliation, qu’il ne parle pas aussi de ses relations avec sa fille, Læticia ?

On sait qu’entre eux, les liens sont distendus depuis quatre ans.

Et si le père se réjouit que son enfant aille mieux, il avoue aussi que leurs relations demeurent « compliquées ».

Espérons pour eux, comme pour tous les autres protagonistes de cette douloureuse saga, que chacun, bientôt, retrouvera la paix.

Car la vie n’est pas aussi longue qu’on le croit, et les griefs et les reproches peuvent sembler bien futiles face à la brièveté de l’existence.

Laurence PARIS

À découvrir