France Dimanche > Actualités > Andrew : Le prince à abattre !

Actualités

Andrew : Le prince à abattre !

Publié le 10 septembre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Empêtré dans le scandale Jeffrey Epstein, le fils cadet de la reine est aujourd'hui mis en cause par la justice…

La famille royale d'Angleterre a survécu à beaucoup de scandales. Mais la tornade qui s'est abattue sur le Royaume-Uni depuis quelques mois, impliquant le prince Andrew dans la sordide affaire Epstein, est loin d'avoir fini de tout dévaster sur son passage ! Aujourd'hui, la Couronne est mise en péril par les agissements présumés du duc d'York, ce qui pourrait signer la fin de la belle histoire d'amour qui s'est nouée entre le peuple et le trône… Du point de vue des Britanniques, rejoignant beaucoup d'avis de ses proches, le second fils de la reine Elizabeth est devenu l'homme à abattre !


On se souvient du cataclysme qu'avait été la découverte, il y a deux ans, des relations soutenues qu'entretenait Andrew avec le milliardaire américain Jeffrey Epstein, délinquant sexuel avéré, accusé de trafic sexuel sur mineurs. Arrêté en juillet 2019 après de multiples plaintes de jeunes filles affirmant avoir été violées, l'homme d'affaires, qui avait été placé derrière les barreaux en attendant d'être jugé, risquait jusqu'à quarante-cinq ans de prison ! Mais le 10 août, il avait été retrouvé mort dans sa cellule, et le procès n'avait pas pu se tenir, hélas pour ses nombreuses victimes.

Parmi celles-ci : Virginia Giuffre, née Roberts, une Américaine âgée aujourd'hui de 38 ans, qui accuse depuis des années le prince Andrew d'avoir abusé d'elle lorsqu'elle avait 17 ans. Face au scandale qu'avaient provoqué ces déclarations, le fils préféré de la reine avait tenté de se défendre par le biais d'une interview sur la BBC, en novembre 2019. « Je peux catégoriquement, absolument vous dire que ce n'est pas arrivé », avait-il affirmé, parlant des viols dénoncés par Virginia Giuffre. Il assurait n'avoir « aucun souvenir d'avoir jamais rencontré cette femme »…

La presse internationale avait alors unanimement fustigé son arrogance, et dénoncé son manque évident de remords d'avoir côtoyé un prédateur sexuel : « Il n'avait pas l'air conscient du sérieux de l'affaire, riant et souriant à plusieurs reprises pendant l'interview […] et n'exprimant aucun regret ou inquiétude envers les victimes d'Epstein », avait résumé le quotidien britannique The Guardian. Mais aujourd'hui, il n'y a plus de sourires qui tiennent. Car le 9 août dernier, cette même Virginia Giuffre a officiellement porté plainte contre le prince Andrew, l'accusant de l'avoir agressée sexuellement à trois reprises !

Si le duc d'York dément en bloc, l'entrée en scène d'un témoin fait peser de sérieux doutes quant à ses dénégations ! Il s'appelle Steve Scully et était informaticien pour Jeffrey Epstein entre 1999 et 2005. Le milliardaire venait d'acheter une île dans les Caraïbes, Little Saint James – surnommée par les habitants « l'île du péché » –, qui avait besoin d'être reliée au monde. Paris Match avait révélé en 2019 que cet homme se rappelait très bien les nombreuses jeunes filles, « âgées de 15 à 16 ans, souvent seins nus », qui venaient sur l'île. Mais aujourd'hui, ce même homme a révélé au Sun y avoir surpris le fils d'Elizabeth et son accusatrice, entre 2001 et 2004… « Il ne fait aucun doute dans mon esprit que j'ai vu le prince Andrew et Virginia ensemble, et il n'y a aucun doute qu'il s'en souvient lui aussi », a-t-il déclaré, ajoutant qu'il était totalement prêt à faire « une déposition sous serment ».

Ces affirmations, plus la plainte de Virginia Giuffre, sont un coup extrêmement dur pour la reine. À 95 ans, elle vient déjà de perdre son époux, et voilà que son fils chéri se retrouve dans l'œil du cyclone… Quant au prince Charles, selon The Times, il estimerait que les agissements d'Andrew portent « atteinte à la réputation » de la Couronne, et qu'il devra être innocenté avant d'être à même d'exercer à nouveau ses fonctions !

Maintenant que la justice est en cours, plus rien ni personne ne semble pouvoir soutenir Andrew. Face à tant d'adversité, la souveraine elle-même risque de devoir baisser les bras, elle qui a toujours tellement défendu et porté son fils adoré…

Laurence PARIS

À découvrir

Sur le même thème