France Dimanche > Actualités > Anémone : L’inquiétude !

Actualités

Anémone : L’inquiétude !

Publié le 29 août 2018

À 68 ans, Anémone est apparue en fauteuil roulant à un festival qu’elle parrainait.

Affaiblie, les traits tirés, très amaigrie, c’est sur un fauteuil roulant que la comédienne, révélée au sein de la troupe du Splendid, est apparue sur scène jeudi 9 août.

Une scène sur laquelle celle qui a fait ses adieux aux planches et aux plateaux de cinéma en décembre dernier ne comptait certes pas se produire.


Mais marraine des Soirées lyriques de Sanxay, dans la Vienne, l’actrice de 68 ans avait tenu à respecter ses engagements, et a donc fait face au public, accompagnée du directeur artistique de l’événement, Christophe Blugeon, juste avant la première représentation de Tosca, le célèbre opéra de Giacomo Puccini.

Rumeurs

Alors qu’elle poursuit sa convalescence dans un établissement de santé du Mellois, dans les Deux-Sèvres, Anémone semblait physiquement diminuée, suscitant l’inquiétude de tous ses fans présents dans la salle.

Mais très vite, elle a prouvé n’avoir rien perdu de sa vivacité d’esprit. 

Et celle dont la langue bien pendue n’a jamais épargné personne, n’a, pour une fois, pas tari d’éloges au sujet du festival et de l’excellente atmosphère qui y règne, avant de montrer un savoir et un intérêt pour le répertoire classique et lyrique que l’on ne lui connaissait pas : « Cela fait très longtemps que je suis installée dans la région, a-t-elle précisé avant d’évoquer ses goûts musicaux. Moi j’aime plutôt le classique et le baroque. Il y a des cantatrices qui sont des actrices, comme la Callas. J’aime bien la période où elle chante Rossini, quand elle a encore la voix très pure. » 

Anémone, qui vient d’arrêter sans le moindre regret une carrière longue de quarante ans, disant, entre autres, dans Le Parisien : « Le public ? Je peux m’en passer. Les autographes ? C’est quoi ce fétichisme à la con ! », s’est ensuite lancée dans un parallèle flatteur pour les artistes de la troupe interprétant Tosca ce soir-là : « Le café-théâtre, c’était tout à fait ce genre d’ambiance, c’est vrai que le vedettariat, ça ne m’a pas tellement plu. »

Un discours qui a dû apaiser tous ceux qui aiment cette actrice cash.

Et ce d’autant plus que de fausses rumeurs circulant sur les réseaux sociaux l’annonçaient morte quelques jours auparavant.

Elle était certes loin d’être au mieux de sa forme, mais bien vivante.

Et avec un sens de la repartie intact !

Claude LEBLANC

À découvrir