France Dimanche > Actualités > Angélique (Koh-Lanta) : “Je suis là pour gagner !”

Actualités

Angélique (Koh-Lanta) : “Je suis là pour gagner !”

Publié le 16 mai 2019

.photos:philippe-le-roux/alp/tf1/starface
© Philippe Le Roux/ALP/TF1/Starface Angélique

Force de la nature, l’entrepreneuse de 24 ans vise toujours les sommets.

Après avoir enchaîné les championnats de France de pêche, d’échecs et des compétitions de bodybuilding, cette jeune Cannoise n’a qu’une seule motivation : toujours faire la course en tête !

France Dimanche  : Était-ce votre rêve de participer à Koh-Lanta ?
Angélique : C’était l’un d’eux. Depuis que je suis petite, je regarde cette émission avec mon père. J’ai toujours pensé que ça pouvait être un très bon défi car j’en recherche constamment de nouveaux. Une bonne manière, je crois, de mieux apprendre à me connaître en situation de stress, moi qui suis impulsive, impatiente et toujours affamée. [Rire.]

FD  : Dans votre présentation, vous avez confié ne jamais compter sur personne. Vous êtes pourtant proche d’Aurélien…
A : Cela signifiait que je ne me repose jamais sur personne. En n’attendant rien des autres, je ne peux pas être déçue. Aurélien a été mon binôme, c’est vrai. Maintenant, je ne me suis jamais appuyée sur lui.

FD  : Vous sentez-vous en danger depuis que votre nom a été écrit une fois lors du dernier conseil ?
A : Clairement, oui. Maintenant que Béatrice est partie, l’équipe des Jaunes se retrouve en infériorité en cas d’alliance entre les Bleus et les Rouges.

FD  : Quel est votre meilleur souvenir ?
A : Les discussions que nous avons eues sur nos vies personnelles, les couchers de soleil et, surtout, certaines victoires, tout simplement magiques ! Avec Sophie, nous avons décidé de nous faire tatouer le nom de notre équipe à notre retour. Tabuo est maintenant inscrit sur mon coude.

FD  : Vos proches vous reconnaissent-ils ?
A : À 100 %. Surtout lorsque je blague ou vanne quelqu’un. Quand je suis agacée par Nicolas et que j’essaye de me contenir, ils le sentent et ça les fait éclater de rire ! Je pense quand même que j’aurais dû me lâcher un peu plus. Mais les autres me faisaient remarquer que j’étais crue, alors que je prenais déjà beaucoup sur moi !

FD  : Vous avez participé aux championnats de France de pêche, d’échecs et êtes très sportive. D’où vous vient cette soif de défis ?
A : Depuis que je suis toute petite, j’ai vu mon père se lancer des défis dans tous les domaines ! Alors, je lui ai emboîté le pas. À 19 ans, j’ai lancé ma pizzeria sans rien y connaître ! Pour moi, le principal est de gagner ! Si je ne vise pas la première place, je ne vois pas bien l’intérêt de participer.

FD  : Vous qui êtes compétitrice dans l’âme, quel sera votre prochain challenge ?
A : Je m’en lance deux pour le mois de mai ! D’abord le casting de Dream Girl, le plus grand concours de bikini d’Europe, qui aura lieu le 25 mai et n’a rien à voir avec ce que je fais d’habitude. Puis le lancement de mon site de vente en ligne de vêtements et d’accessoires de sport.

FD  : Seriez-vous prête à refaire un Koh-Lanta ?
A : Si on me le propose, je repars demain ! Maintenant que je sais comment ça se passe, j’aurai une autre approche du jeu.

Julia NEUVILLE

À découvrir