France Dimanche > Actualités > Anne-Claire Coudray : L’enfant qu’elle attend !

Actualités

Anne-Claire Coudray : L’enfant qu’elle attend !

Publié le 25 juillet 2014


La charmante remplaçante de Claire Chazal vient de livrer une douce confession : l’accueil prochain d’un bébé.

AC 1 CoudrayElle est l’atout charme et choc du JT de TF1 pendant les grandes vacances, prenant, jusqu’au 24 août, la place d’une autre belle à la tête bien faite et bien pleine, Claire Chazal. Côté charme, son beau visage, ses yeux pétillants et sa longue chevelure parlent pour elle, et choc, parce que cette femme de 37 ans est une vraie passionnée de l’information.

Grand reporter, elle a su très jeune faire travailler ses neurones et a découvert que les montées d’adrénaline ne lui faisaient pas peur. C’est ainsi qu’elle est partie dans les pays les plus dangereux du monde. Et tout cela pour quoi, au fond ? Parce que la belle, depuis toute petite, ne redoute vraiment qu’une chose : l’ennui, comme elle vient de le confier à notre confrère TV grandes chaînes.

Avec son emploi du temps de journaliste exigeante, qui veut comprendre le monde et l’expliquer aux autres, Anne-Claire Coudray semble comblée. D’autant qu’elle n’a pas le sentiment d’avoir sacrifié sa vie affective à son travail : « Je n’ai jamais eu l’impression que mon boulot, qui me fait vivre à un rythme d’enfer, m’empêchait de réaliser quoi que ce soit dans ma vie », a-t-elle déclaré, toujours à TV grandes chaînes.

AC 2 CoudrayLa preuve, aujourd’hui, elle a fait le doux projet de devenir mère. Et ce ne sont pas ses allers-retours dans les zones de conflits, comme récemment au Mali ou en Haïti, qui l’ont fait changer d’avis ! La jeune femme a vécu ce que l’on pourrait appeler une enfance de rêve dans sa Bretagne natale, à Locmariaquer, dans le Morbihan, où elle a grandi.

Avec ses sœurs, Estelle, aujourd’hui responsable de marketing, et Élisa, journaliste à C dans l’air, elles jouaient des heures en se cachant derrière les menhirs, fabriquaient des cabanes et se baignaient dans la mer… Entre une mère prof de français et d’anglais et un père psychologue, elle a grandi dans une ambiance faite d’amour et d’intelligence qui a déteint sur son caractère.

« [Avec mes sœurs], nous avons été studieuses et disciplinées, a-t-elle avoué à TV grandes chaînes. Radio le matin, journaux dans le salon, JT le soir : chez nous, on suivait l’actu. Pendant les vacances, nous partions en camping-car à l’étranger : le Royaume-Uni, l’Autriche, la Norvège… Cette enfance a été géniale.»

AC 3 CoudrayFoi

C’est donc sans doute ce bonheur qu’Anne-Claire veut aujourd’hui transmettre, en donnant le jour à un enfant. Mais, pour l’heure, ce programme n’est, hélas pour elle, pas à l’ordre du jour. C’est ce qu’elle vient, en effet, de révéler à notre confrère : « J’ai 37 ans et pas encore d’enfant, alors que je le souhaite. La vie n’a pas été dans ce sens… jusque-là ! »

Il faut dire qu’en amour, Anne-Claire semble avoir des conceptions aussi tranchées que dans son métier. « Pour me plaire, un homme doit me laisser ma part de liberté, chacun devant accepter ce qui fait l’ADN et l’épanouissement de l’autre. […] La qualité principale de cet homme devra être la bienveillance », confiait-elle à Paris Match il y a tout juste un an.

Et si elle a conscience que le quotidien avec un amoureux peut très vite se transformer en routine, ce qu’elle redoute plus que tout au monde, elle dit haut et fort qu’elle y croit, avec une foi qui semble pouvoir déplacer les montagnes : « Je suis une ambitieuse qui aspire à la grandeur et au dépassement de ses limites. […] Cette ambition que j’ai pour mon métier, je l’ai aussi pour ma vie privée », expliquait-elle, toujours dans Paris Match.

AC 4 CoudrayUne telle détermination alliée à tant de grâce lui fera sans doute rencontrer un alter ego à la hauteur de ses désirs. Peut-être Anne-Clairecroisera-t-elle l’homme de sa vie, futur père de ses enfants, dans un musée, lieu qu’elle fréquente avec passion. Peut-être sera-t-il assis à côté d’elle, à un concert où l’on joue du Bach, compositeur qu’elle adore. Ou sur une route à l’étranger, loin de tout.

Il est certain, en tout cas, que la belle a de beaux jours devant elle, et on ne s’avance pas trop en disant que la vie lui réserve sans doute de belles surprises.

Laurence Paris

À découvrir