France Dimanche > Actualités > Anne-Claire Coudray : Ses révélations sur l’homme de sa vie !

Actualités

Anne-Claire Coudray : Ses révélations sur l’homme de sa vie !

Publié le 8 février 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Anne-Claire Coudray

À 42 ans, Anne-Claire Coudray file le parfait amour avec Nicolas, de dix ans son aîné. Même s’il ne regarde quasiment jamais son JT.

Depuis septembre 2015, elle présente le JT du week-end de TF1, relevant avec brio le défi de succéder à Claire Chazal, qui régnait à ce poste depuis vingt-quatre ans. Une promotion prestigieuse à laquelle cette Bretonne au caractère bien trempé ne s’attendait pas vraiment. Lorsque la direction de la chaîne l’a appelée pour lui annoncer la nouvelle, elle venait d’accoucher et songeait bien plus à son bébé qu’à l’évolution de sa carrière !

Suivie aujourd’hui par près de sept millions de téléspectateurs qui apprécient son professionnalisme, sa diction parfaite et son sourire pétillant, Anne-Claire Coudray ne regrette rien. Ou presque.

Elle le confiait en février dernier au micro d’Anne Roumanoff sur Europe 1 : « Le fait de me confronter au terrain, de voir ce qui se passe, cette adrénaline me manque, mais je l’ai remplacée par une autre tout aussi passionnante. »

Célèbre sans l’avoir cherchée, cette femme à la tête bien faite n’a rien changé à ses habitudes. Elle continue de prendre le métro, quand elle ne se déplace pas en scooter avec un casque qui lui « écrase systématiquement le brushing », elle fait ses courses elle-même, et a toujours plaisir à échanger quelques mots avec ceux qu’elle croise dans son quartier. Tout en restant très discrète sur sa vie privée.

Un jardin secret bien gardé qu’elle a cependant accepté d’ouvrir tout récemment dans l’émission L’Instant de Luxe, diffusée sur la chaîne Non Stop People. Dans ce jardin, il y a sa famille bien sûr, ses parents qui vivent toujours à Locmariaquer dans le Morbihan, et sa grand-mère, âgée de 92 ans, la première qu’elle va embrasser lorsqu’elle revient au bercail, c’est-à-dire dès qu’elle le peut. « C’est une femme pimpante qui nous accompagne toujours à la plage. Elle m’est si précieuse que je regrette de ne pas la voir plus souvent. »

Précieux aussi, l’homme qui partage sa vie depuis cinq ans. Comme Anne-Claire le confie : « On s’est rencontrés, nous avions déjà, je ne dirais pas un certain âge, mais j’étais proche de la quarantaine et lui de la cinquantaine […] c’est très agréable de construire un couple quand on a déjà nos personnalités et nos espaces de liberté. »

Avec Nicolas Vix, gérant d’une société spécialisée dans les équipements sportifs, la nouvelle reine du JT avoue avoir trouvé le parfait équilibre. « Il m’apporte de l’amour, de la bienveillance… Et […] aussi le fait de me faire redescendre de ce monde qui est très, très envahissant. Le journalisme, c’est un métier qui vous prend plus que le temps que vous avez à lui consacrer. Et quand je rentre à la maison, c’est bien. »

D’ailleurs, son compagnon ne regarde généralement pas le JT qu’elle présente. Elle ne lui en veut pas, au contraire, cela leur permet de « passer à autre chose ».

À la maison, la journaliste retrouve également celle qui fait leur bonheur à tous deux, la petite Amalia, 4 ans, qui doit son prénom à l’immense chanteuse de fado Amália Rodrigues, dont ses parents sont fans.

Si Anne-Claire avait eu la grosse tête, ce qui n’est pas le cas, ce bout de chou se serait vite chargé de la faire redescendre sur terre ! Au tout début, ravie de voir sa maman apparaître comme par magie dans la petite lucarne, la fillette courait embrasser le poste de télévision.


Depuis, elle est un peu blasée, ce qui n’est pas pour déplaire à sa mère : « Elle n’est pas très impressionnée. Vous redevenez très vite modeste. » Et maman avant tout, comme Amalia ne manque jamais de lui rappeler. Elle a ainsi beaucoup de mal à supporter les nombreux coups de téléphone professionnels que passe ou reçoit l’auteure de ses jours. Difficile aussi, alors que toutes ses copines ont leur maman pour elles le week-end, de voir la sienne lui préférer TF1. Anne-Claire doit donc user de beaucoup de pédagogie pour éviter les crises : « Je suis obligée de lui expliquer que mon patron va me gronder si je ne vais pas travailler… Elle a du mal à comprendre. »

Que la fillette se rassure, elle aurait sans doute encore moins vu sa maman, si celle-ci avait réalisé son rêve de jeunesse : travailler pour Médecins sans frontières ! C’est en effet en regardant Anne Sinclair aux manettes de son émission 7 sur 7, qu’Anne-Claire a découvert sa vocation. « Je me disais qu’elle avait vraiment une élégance de dingue, un job de rêve, et c’est ça qui m’a donné envie de devenir journaliste », évoquait-elle dans l’émission d’Europe 1, Le Club de l’été.

L’élève s’est aujourd’hui hissée à la hauteur de son modèle… sauf pour l’élégance, qu’elle doit aux costumières de la Une. Car, elle l’avoue volontiers, elle n’a aucun goût pour s’habiller ! Les téléspectateurs n’ont, quant à eux, sans doute pas oublié son apparition dans une sculpturale robe en cuir rouge, du temps où elle n’était encore que le joker de Claire Chazal…

Ce n’est bien évidemment pas la raison pour laquelle son JT du dimanche soir cavale en tête de l’Audimat. Le véritable atout charme d’Anne-Claire, c’est ce mélange unique de sincérité et de simplicité que l’on aimerait voir plus souvent à la télévision…

Lili CHABLIS

À découvrir