France Dimanche > Actualités > Anne Roumanoff : Divorcée et heureuse !

Actualités

Anne Roumanoff : Divorcée et heureuse !

Publié le 15 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Anne Roumanoff

Après s’être séparée de son mari, avec qui elle a vécu 25 ans, Anne Roumanoff n’a jamais été aussi épanouie.

«Mes spectacles ont toujours été basés sur mes anecdotes personnelles, sur ma vie, sur mes grossesses, sur l’éducation de mes enfants », confiait Anne Roumanoff, il y a quelques jours, sur les ondes de France Info. Aujourd’hui, la talentueuse humoriste a ajouté un mot à la liste des grands événements qui ont marqué sa vie : le divorce !

Elle qui avait déjà abordé la délicate question de la séparation amoureuse vient en effet de faire un pas supplémentaire en publiant un livre, évidemment très amusant, qui s’intitule Divorcée et joyeuse !, paru aux Éditions du Cherche Midi. 

On l’a compris, cette nouvelle œuvre est largement inspirée de son expérience intime. Anne a en effet vécu durant vingt-cinq ans avec le même homme : Philippe Vaillant. En plus d’être son prince charmant, il était son producteur. C’est en 1996 qu’ils ont décidé de se dire officiellement oui pour la vie. Deux filles sont nées de leur union, Alice, 24 ans, et Marie, 17 ans.

Mais si l’amour et la complicité ont marqué leur mariage, en 2016, ils ont décidé ne pas continuer leur route ensemble… Pour autant, contrairement à tous ces couples qui se déchirent après avoir connu la passion, Anne et Philippe ont tenu à faire les choses à leur façon : avec intelligence. « On essaie de faire en sorte que cela se passe dans l’amour, avait expliqué la comédienne à notre confrère Gala. Je lui dois beaucoup, et il est l’homme avec lequel je me suis le mieux engueulée ! » Une belle déclaration, si ce n’est d’amour, au moins de reconnaissance !

Conséquence, sans doute, de cette envie très forte de faire les choses bien, la séparation d’Anne Roumanoff d’avec son époux lui a été plutôt bénéfique, après coup… Certes, elle a aussi connu des moments douloureux, car on ne quitte pas vingt-cinq années de sa vie avec légèreté. Mais, très vite, l’humoriste a recréé un lien avec quelqu’un qui, comme elle l’écrit très justement en introduction de son livre, lui tient particulièrement à cœur : « Après le chantier, la reconstruction ; après le fracas, la paix ; après l’angoisse, la sérénité ; après la peur, le plaisir. Le divorce peut vous permettre de renouer avec une personne formidable que vous aviez perdue de vue pendant toutes ces années en couple, vous-même ! »

Hé oui, même si Anne avoue que « divorcer, c’est comme passer dans une machine à laver en position essorage », cet état lui a ouvert les portes d’un nouvel univers. Celui du temps pour elle, de la réflexion… et de l’amusement ! « Ç’a été l’occasion de faire un travail sur moi, de redéfinir mes priorités, de m’interroger sur ce dont j’avais vraiment envie », a-t-elle encore confié à Gala. 


Et parmi ces nouvelles choses dont Anne avait envie sans jamais avoir osé se l’avouer, il y en a d’inattendues : « Aller en boîte, faire de la moto, rencontrer de nouvelles personnes. J’ai eu parfois l’impression de retomber en adolescence ! » Sa séparation lui a aussi donné l’envie de prendre soin d’elle : elle s’est fait blanchir les dents, a laissé pousser ses cheveux, a perdu quelques kilos… 

Bref, elle est aujourd’hui au top et souhaitait partager son expérience avec celles et ceux qui pourraient avoir envie de rire plutôt que de pleurer après l’épreuve d’un divorce. Dans son livre, elle donne, par exemple, des idées sur la façon d’annoncer son changement de vie à son entourage. Avec, pourquoi pas, un « faire-part de divorce », dans le genre de celui-ci : « Agnès et Antoine ont la grande joie de vous annoncer la naissance de leur Liberté retrouvée, qui a eu lieu le 15 décembre 2019, après plusieurs mois de discussion acharnée lors de la signature d’un consentement mutuel ». On trouve aussi dans son ouvrage le « kit de survie pour la femme divorcée », composé de mouchoirs, de bouchons d’oreilles « pour ne pas entendre les réflexions désagréables de votre famille »… mais aussi d’une nouvelle lingerie et de chewing-gums à la menthe, en vue des rencontres futures ! 

Et quand le temps aura passé et que sera venu le moment d’apprendre que votre ex-mari a de nouveau une copine, vous pourrez, comme Anne Roumanoff, réclamer votre quote-part ! « Mon ex, je l’ai formé sur vingt ans. Il sait tout faire : nettoyer les sanitaires, accrocher les étagères, faire durer les préliminaires… Sa nouvelle copine devrait me verser des dommages et intérêts pour la formation qu’il a reçue ! »

Et puis, si l’envie vous vient, peut-être sera venu pour vous le temps de « savourer la délicatesse d’une relation naissante ». Un programme que détaille, avec toujours beaucoup d’humour, cette divorcée joyeuse qui met du soleil dans nos vies et du rire dans nos chagrins.

Laurence PARIS

À découvrir