France Dimanche > Actualités > Anne Roumanoff : “Ma fille me regarde comme si j'étais une pestiférée”

Actualités

Anne Roumanoff : “Ma fille me regarde comme si j'étais une pestiférée”

Publié le 26 mars 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Les enfants ne sont pas toujours très tendres avec leurs parents et on peut dire qu’Anne Roumanoff sait de quoi elle parle...

Comme tous les jours à 11 h, Anne Roumanoff officie sur Europe 1 avec l’émission Ça Fait Du Bien. L’humoriste adorée des Français y décortique l’actualité avec toute la malice qu’on lui connaît. Un bon bol d’air frais et de bonne humeur pour tous les auditeurs qui attendent ce rendez-vous avec impatience sauf que ce mercredi 24 mars, l'émission ne s'est pas déroulée comme à son habitude.



En effet, exceptionellement, l'animatrice a cette fois-ci présenté l’émission depuis son domicile. Elle y est confinée avec une de ses deux filles. "Depuis hier, je suis chez moi, racont-t-elle, avec ma fille qui me regarde comme si j'étais une pestiférée.”. Mais que se passe-t-il chez les Roumanoff ? Y aurait-il de l'eau dans le gaz entre la mère et la fille ?

Eh bien non ! Anne a tout simplement été testée positive au Covid ! Sa fille, visiblement paniquée à l’idée d’être contaminée à son tour, impose des règles drastiques à sa maman. “Dès que je sors de ma chambre, elle me force à mettre mon masque et s'éloigne comme si elle avait vu une vipère ! Elle désinfecte tout ce que je touche. Je l'ai même vu désinfecter du désinfectant", raconte Anne plutôt amusée.

Même si l’animatrice radio préfère rire de la situation, en réalité le virus est très loin de la laisser indemne. Elle explique ressentir exactement les mêmes terribles symptômes que la grande majorité de la population à savoir une fatigue extrême, et de la toux.

Anne est épuisée, “stressée” même, mais ne perd pas pour autant son humour : "À chaque fois, je me demande si je vais bien et je pense que oui. Et là, je me lève et je vois que je ne vais pas si bien. On a l'impression d'avoir parcouru 3 km alors que tu as fait 3 m pour aller dans le salon. Ce n'est pas demain que je vais courir le marathon de New York."

À 55 ans, la maman d’Alice et de Marie ne veut pas se laisser abattre et fait tout pour ne pas perdre sa bonhomie. Malgré un état de santé inquiétant, elle tente de tirer le positif de ces circonstances, avec une pointe d’ironie : "Ce n'est pas grave si je ne rencontre pas de mec vu que je ne suis pas en état. Avec un peu de chance, je vais maigrir un peu !"

Anne Roumanoff a pris le parti de parler du virus qui la touche, en direct à la radio. Par cet intermédiaire, elle veut avant tout faire passer un message essentiel. Elle rappelle qu’il faut impérativement se faire vacciner lorsque l’on peut, et surtout respecter les gestes barrières et le port du masque. "Même une forme légère, ce n'est vraiment pas très drôle", a-t-elle rapporté.

Elle rappelle également que sans l’insistance de l’un de ses chroniqueurs, elle aurait pu passer à côté de sa maladie et ainsi contaminer un nombre incalculable de personnes. "C'est Laurent Barat qui a insisté pour que je fasse un test. Il m'a accompagné à la pharmacie. (...). Je n'avais pas de symptômes... Je toussotais, j'avais la voix qui partait un peu...”, confie-t-elle. Résultat, toute l’équipe est cas contact. Comme quoi, il ne faut jamais relâcher sa vigilance.  

Mélissa Delphigué

À découvrir