France Dimanche > Actualités > Annie Cordy : À nouveau sur le billard

Actualités

Annie Cordy : À nouveau sur le billard

Publié le 3 octobre 2008

Elle l'avait promis, elle va le faire ! Un peu plus d'un an après s'être fait opérer du genou droit, notre irremplaçable Annie Cordy est bien décidée à repasser très prochainement sur le billard pour s'occuper du gauche !

En effet, la chanteuse sait que pour retrouver la souplesse de sa jeunesse et être au mieux de sa forme, elle n'a pas d'autre choix ! D'autant qu'à 80 ans, Annie Cordy ne veut pas entendre parler de retraite, même la plus dorée soit-elle.

->Voir aussi - Annie Cordy : Franck Dubosc m'a choisie comme maman !

Pratique

« Je m'emmerderais !» avoue-t-elle dans Télé Star. Non, même si elle rêve de se remettre au piano et à la peinture, même si elle adore le bricolage, Annie n'a pas l'intention d'arrêter de monter sur scène !

« Il faut bien que la gym que je pratique quotidiennement serve à quelque chose !» aime-t-elle à plaisanter encore. Pas étonnant donc qu'on la retrouve à l'affiche de la cultissime tournée Âge tendre et têtes de bois, qui continue de sillonner les routes de toute la France, et qui fera escale à Paris, au Palais des congrès, du 10 au 18 janvier 2009. Est-ce là tout ?

Eh non ! Car si notre mamie pop est une chanteuse connue et reconnue, c'est aussi une grande actrice qui, le 15 octobre prochain, sera de nouveau au cinéma, aux côtés de Catherine Frot et André Dussollier, dans Le crime est notre affaire. Et pour couronner le tout, parce que la délicieuse Annie semble ne jamais pouvoir s'arrêter et affectionne tout particulièrement les nouveaux défis, elle nous concocte un one-woman show pour fin 2009, Laissez moi sortir !

Néanmoins, avant ce nouveau challenge, Annie devra d'abord s'arrêter pour subir sa nouvelle intervention chirurgicale. Une opération... dont elle est presque fière !

« Je vais avoir une rotule en titane ! Excusez du peu ...», sourit-elle encore dans l'hebdo télé. Vous l'aurez compris, pas effrayée le moins du monde par de quelconques complications ou d'éventuelles séquelles postopératoires, Annie se sent fin prête. Mieux même, et aussi surprenant que cela puisse paraître, la pétillante chanteuse souhaite également être opérée sans être endormie !

« Moi, nous avait-elle expliqué, je veux pouvoir parler, savoir ce qu'il se passe quand on me charcute ! C'est pour ça que je voulais être opérée sous péridurale pour mon premier genou. » La péridurale permet en effet d'anesthésier le bas du corps, tout en gardant le patient parfaitement éveillé.

Seulement, si cette technique avait été prévue au départ pour l'intervention sur son genou droit, le chirurgien avait dû prendre, au dernier moment, la décision de l'endormir complètement. « À mon grand regret ...», nous avait-elle alors confié. Car, si nombreuses sont celles qui crient pour le moindre petit bobo, Annie, elle, ne semble pas du genre douillette, loin de là !

« Vous savez, j'ai déjà subi de très graves opérations sans être endormie, nous avait-elle également raconté. J'entendais des coups de marteau, mais cela ne me gênait pas ! À 18 ans, alors que je me produisais au Bœuf sur le toit, à Bruxelles, on a dû m'opérer à chaud d'une appendicite. Et déjà, là, j'avais refusé qu'on m'endorme !»

Volonté

Pourquoi une telle volonté ? Simplement parce que Nini déteste être inconsciente ! « C'est pour ça sans doute que je n'aime pas dormir. Pas plus sur une table d'opération que dans mon lit !» reconnaît-elle sans sourciller. Ça a le mérite d'être clair ! Bientôt opérée de ce deuxième maudit genou, toutes ses souffrances ne seront plus alors qu'un très mauvais souvenir.

Et puis, comme Annie Cordy nous l'avait dit : « Comme ça, ça sera fait et je serai repartie pour vingt ans !» On n'en doute pas !

Laura Valmont

À découvrir