France Dimanche > Actualités > Annie Cordy : Entre la vie et la mort !

Actualités

Annie Cordy : Entre la vie et la mort !

Publié le 30 mars 2019

Droguée à son insu, Annie Cordy a appelé SOS médecins en pleine nuit, croyant sa dernière heure arrivée.

La formidable chanteuse et exceptionnelle comédienne est toujours aussi active. Celle qui est devenue baronne en 2004, anoblie par le roi des Belges Albert II chante et tourne avec cette passion qui ne l’a jamais quittée, malgré ses 90 ans, un âge auquel on est le plus souvent à la retraite.

Mais si aujourd’hui, Annie Cordy vit heureuse dans le Midi auprès de sa nièce et ses deux caniches, elle a pourtant frôlé la mort. Sans le savoir, elle a en effet été droguée et a pu croire sa dernière heure arrivée  !

C’est Thierry Ardisson qui a raconté ce triste moment lors d’une interview sur le site Konbini. L’animateur a évoqué le jour où Laurent Ruquier et certains de ses amis avaient fait manger un « space cake » à Annie Cordy. Un gâteau très spécial, comptant parmi ses ingrédients des substances comme le cannabis ou la marijuana pouvant modifier la perception de la réalité. Inutile de dire que lorsqu’on absorbe en toute conscience ce genre de pâtisserie, on s’attend plus ou moins à pénétrer dans un autre univers. Les effets diffèrent selon chacun, allant de l’euphorie à la paranoïa, et aux crises de panique, ce qui peut pousser à des actes inconsidérés. Mais quand ces drogues sont absorbées à l’insu de la personne, leur action, on s’en doute, peut alarmer leur victime de la façon la plus terrible qui soit. C’est malheureusement cette douloureuse et dangereuse expérience qu’a faite Annie  !

Laurent Ruquier l’avait invitée à venir dîner dans la maison qu’il louait tout près de Vallauris, où Annie était en vacances chez sa sœur. L’artiste avait accepté avec plaisir, sans se méfier le moins du monde. Mais à la fin du repas, elle avait commencé à se sentir mal. Transpirant à grosses gouttes, elle ne semblait pas bien du tout. « Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, j’étais livide, cadavérique ! », a-t-elle expliqué. A la fin du repas, la voyant dans cet état déplorable, ses hôtes lui proposent de la raccompagner chez elle.


Annie, qui ne s’est jamais droguée et pour qui prendre un médicament, même le plus anodin, constitue un véritable événement, ne se rappelle plus comment elle est rentrée chez elle  ! Ce dont elle se souvient en revanche, c’est qu’à la fin du repas, se sentant de plus en plus mal, elle s’est doutée qu’il se passait quelque chose d’anormal : « Je leur ai d’ailleurs dit en partant : “Vous avez mis quelque chose dans la nourriture  ! Ce n’est pas bien du tout ce que vous venez de faire !” »

Hélas, plus tard dans la soirée, ça ne s’est pas arrangé : « C’était de pire en pire. J’étais tellement malade qu’il a fallu appeler SOS médecins au beau milieu de la nuit  ! Après examen, le praticien a diagnostiqué un empoisonnement », nous a-t-elle expliqué. On imagine l’horreur qu’a vécue Annie cette nuit-là, et à quel point elle a dû regretter cette invitation  !

Il lui aura fallu attendre quelques mois, et la diffusion d’une émission de Thierry Ardisson, 93, faubourg Saint-Honoré, pour comprendre enfin ce qui lui était arrivé. Durant son intervention, Laurent Ruquier a en effet tout avoué, reconnaissant l’ampleur de sa bêtise. « Dans la nuit, on était tous persuadés qu’Annie Cordy allait mourir. On n’a pas fermé l’œil ! », a-t-il raconté. L’animateur a aussi recommandé aux téléspectateurs de ne jamais faire une chose pareille, et a supplié sa victime de lui pardonner ce très sinistre et dangereux tour qu’il lui avait joué  ! « C’était terrible, pire que tout. On en était tous malades  ! Pardon Annie, pardon Annie  ! », lui a-t-il déclaré face aux caméras.

Toujours très choquée par cet épisode, la chanteuse n’a pas pu oublier cette nuit d’horreur. « Ça me fait vraiment froid dans le dos, quand je pense que personne n’est à l’abri de ce genre de plaisanteries parfaitement stupides. Et moi, j’ai la chance d’être en bonne santé. Mais imaginez qu’on fasse ça à un cardiaque  ! Non, très franchement, j’ai le plus grand mal à comprendre que l’on puisse faire preuve d’une telle inconscience  ! »

Et si, avec le temps, elle a sans doute réussi à oublier les angoisses liées à cette soirée, les nouvelles révélations qu’a faites Thierry Ardisson sur le site vont peut-être la faire une nouvelle fois sortir de ses gonds. En effet, l’Homme en noir a apporté un ultime horrible détail sur cette nuit sordide. Laurent Ruquier lui a en effet raconté que lui et ses complices étaient terrorisés à l’idée que quelque chose de grave puisse arriver à Annie, cette nuit-là : « Ils ont flippé  ! Ils se sont dit : si elle meurt, on va être accusés  ! » Mais au lieu d’appeler les pompiers ou de se rendre à son chevet, l’équipe de Ruquier n’a pensé qu’à se sauver elle-même : « Ils sont allés mettre ce qui restait [du gâteau, ndlr] dans la poubelle, a expliqué Ardisson, et puis, à 3 heures du matin, ils se sont dit “Mais si elle est morte, les flics vont fouiller les poubelles  !” Donc ils ont pris les poubelles, et ils ont amené les poubelles dans je ne sais quel endroit. »

Aujourd’hui, heureusement, cette histoire n’est plus qu’un mauvais souvenir, puisqu’elle s’est déroulée au début des années 2000. Mais il est vraiment déplorable qu’une telle mésaventure ait pu survenir à cette femme si charmante et sans défense qu’est Annie Cordy…

Laurence PARIS

À découvrir