France Dimanche > Actualités > Anny Duperey : Condamnée au repos forcé !

Actualités

Anny Duperey : Condamnée au repos forcé !

Publié le 22 novembre 2013

Prise d’un� malaise  pendant le nouveau tournage d’Une famille formidable, la comédienne est contrainte par les médecins d’observer un repos absolu. Anny Duperey s’est confiée à France dimanche.

En cinquante ans de carrière, Anny Duperey n’a pas arrêté. La comédienne, qui a touché son premier cachet à seulement 16 ans et demi, se dit satisfaite du chemin parcouru. « En regardant en arrière, a-t-elle confié au magazine Nous deux, je me dis que je suis assez contente car j’ai une carrière qui correspond à ce que je voulais. Je me suis battue pour arriver à cela. »

Un combat qui semble avoir porté ses fruits, puisque l’ex-compagne de Bernard Giraudeau a tourné avec les plus grands réalisateurs, brûlé les planches aux côtés d’acteurs prestigieux et publié pas moins d’une dizaine d’ouvrages.

Néanmoins, si le public l’aime, c’est grâce à Catherine Beaumont, le personnage qu’elle incarne depuis vingt et un ans dans la série de TF1 Une famille formidable. Au côté de son complice Bernard Le Coq et d’une équipe exceptionnelle, Anny est l’image même du dynamisme.

->Voir aussi - Anny Duperey : "Et pourquoi pas une journée de la poule ?"

Fatigue

Cependant, pour triompher ainsi, l’artiste, qui fêtera ses 67 ans le 28 juin, ne s’est pas ménagée. Et, à trop vouloir tirer sur la corde, parfois elle casse ! Ainsi, le 12 novembre dernier, alors qu’elle était attendue à l’Assemblée nationale pour y lire des extraits du dernier ouvrage de son ami François Soustre, Colette de Jouvenel en Corrèze, biographie consacrée à la fille de Colette, Anny a, contre toute attente, annulé sa venue. Les pires inquiétudes ont alors envahi les esprits des fervents admirateurs de la star, surtout que beaucoup évoquaient un malaise.

C’est pendant le tournage d’Une famille formidable (dont vous pouvez désormais suivre la nouvelle saison chaque lundi soir, à 20 h 50) que l’actrice s’est soudain sentie très affaiblie, avant de s’effondrer. Le verdict des médecins est très vite tombé : repos forcé ! Un coup de poignard, on l’imagine, pour celle qui ne semble complètement épanouie et heureuse que sur scène ou devant une caméra. Mais, qu’est-il arrivé à la comédienne ? Depuis cette préoccupante nouvelle, de nombreux lecteurs ont contacté notre rédaction pour nous faire part de leur inquiétude et demander des nouvelles de leur héroïne.

Pour répondre au mieux, et aussi par amitié pour Anny, avec qui nous entretenons de très bonnes relations, nous avons décidé de lui passer un petit coup de fil. Surprise, alors qu’on aurait pu s’attendre à entendre à l’autre bout du combiné une petite voix frêle, lasse et fatiguée, c’est au contraire une Anny, comme à son habitude, guillerette et apparemment très en forme qui a décroché. « Faites vite, car je m’apprêtais à sortir », nous a-t-elle lancé, avant de nous assurer : «Comme vous pouvez l’entendre, je vais très bien ! C’était un petit coup de fatigue, rien de grave. Je ne m’étais pas reposée depuis trois ans, là on m’a ordonné de le faire et c’est une très bonne chose. Du coup, au lieu de décembre, on terminera le tournage des nouveaux épisodes de la série au printemps… » Nous voilà donc rassurés !

Relâche

Vous l’aurez compris, Anny a choisi la raison plutôt que la passion. Néanmoins, si elle semble heureuse de profiter enfin de ces quelques semaines de relâche imposées, la pilule n’est sans doute pas très facile à avaler pour l’actrice. D’abord parce que se tenir éloigné de ce qui est pour elle le centre de sa vie doit avoir un goût quelque peu amer. « Ce métier, je l’aime, explique-t-elle, je m’y sens chez moi et c’est une accroche… Je pourrais probablement me laisser aller sans cela.»

Et d’autre part, parce que soudain, vous vous retrouvez face à cette cruelle et inéluctable réalité : vous vieillissez, n’avez plus le corps d’une jeune femme de 20 ans et il faut l’accepter. Mais sur ce deuxième point, la comédienne semble plus que jamais lucide, avouant : « Le temps est comme une valse : il faut aller dans son sens et non contre lui. Sinon, on trébuche… » Et c’est sans doute parce qu’elle ne veut pas trébucher que l’ardente Anny a suivi les conseils du corps médical et accepté ce repos forcé. N’a-t-elle pas déclaré : « J’entame le dernier tiers de ma vie et je ne veux pas le louper ! » On le lui souhaite de tout cœur !

Propos recueilli par Caroline Berger

À découvrir

Sur le même thème