France Dimanche > Actualités > Anny Duperey : J'ai réalisé mon rêve !

Actualités

Anny Duperey : J'ai réalisé mon rêve !

Publié le 18 janvier 2008

C'est sur une scène d'Orléans que les spectateurs ont découvert l'héroïne de la série Une famille formidable, Anny Duperey comme personne ne l'avait jamais vue !

Le retour de sa série sur TF 1 la ravit. Cela fait maintenant plus de quinze ans qu'elle interprète le rôle de Catherine dans Une famille formidable. Pour son plus grand bonheur : « Je suis vraiment contente que les téléspectateurs nous suivent depuis si longtemps », s'extasie Anny Duperey, que vous pourrez voir ce lundi à 20 h 50 sur TF 1, dans un nouvel épisode du fameux feuilleton.

En quarante ans de carrière, cette pétillante comédienne a tourné avec les plus grands réalisateurs, brûlé les planches avec les plus grands acteurs et fait l'affiche de nombreux films. Anny a aussi publié pas moins de sept livres. Bref, c'est une touche-à-tout. Et une femme qui croque la vie à pleines dents.

« J'ai décidé qu'à partir de 60 ans, nous a-t-elle confié récemment, il faudrait que je rie davantage, que je danse davantage et que je ne perde aucune occasion d'être légère, voire frivole ...»

Résultat ? Le 7 janvier dernier, nous l'avons aperçue dans une salle de spectacle à Orléans, revêtue d'une tenue pour le moins surprenante... Explications.

France Dimanche (F.D.) : À quelle occasion vous êtes-vous retrouvée dans ce costume de meneuse de revue ?

Anny Duperey (A.D.) : C'est un concours de circonstances. Une fête a été organisée pour célébrer les 20 ans de la maisonla culture d'Orléans. J'ai joué beaucoup de belles pièces dans cette salle, notamment une signée Oscar Wilde. Et je ne voulais pas manquer cette soirée, aux côtés de grands noms du théâtre, comme Jacques Weber, Francis Perrin, Michel Leeb, Pierre Arditi, Pierre Mondy, Brigitte Fossey, et j'en passe... Ce soir-là, chacun a fait quelque chose d'inhabituel. En ce qui me concerne, le directeur de la salle s'était souvenu d'une chanson de Mistinguett que je lui avais fredonnée un jour et m'avait proposé de me déguiser en meneuse de revue ! J'ai immédiatement accepté. Et pour justifier ce costume, j'ai prétexté réaliser le fantasme secret de Mamie Rose, le personnage d'une pièce d'Éric-Emmanuel Schmitt que j'interprète actuellement [ Oscar et la dame rose, ndlr ]. C'était très amusant.

F.D. : Était-ce un fantasme que vous-même vouliez assouvir ?

A.D. : Oui, j'ai vraiment réalisé un rêve ! Je vous avais déjà avoué vouloir fêter mes 60 ans chez Michou. Je me voyais déjà avec un boa rose autour du cou... Or, finalement, je me suis contentée ce soir-là de regarder le spectacle. Mais ça me démangeait de me trimballer en guêpière ! Je me suis donc rattrapée à Orléans. Et j'ai fait encore mieux, non ? C'est le genre de défis dont je ne me lasse pas ! En fait, j'adore me déguiser ! Quand j'étais jeune, je me rendais presque tous les soirs à l'Alcazar [ célèbre salle de spectacle parisienne, ndlr ], où travaillaient plusieurs de mes amis et Jean-Marie Rivière [ fondateur de l'Alcazar, ndlr ]. J'ai toujours rêvé de travailler dans ce milieu, dans cette ambiance.

F.D. : Vous êtes-vous lancé d'autres défis ?

A.D. : Oui, mais pas aussi fous ! Je m'attelle à un projet de livre avec une amie peintre. Mais ça prend du temps. Ça fait déjà dix ans qu'on travaille dessus ! Sinon, je continue de tourner en France pour jouer Oscar et la dame rose. Mais je préfère prévenir tout de suite : pour ce spectacle, je suis juste dans mon costume normal !

Philippe Callewaert

À découvrir