France Dimanche > Actualités > Anouchka Delon : Son bébé en danger !

Actualités

Anouchka Delon : Son bébé en danger !

Publié le 26 novembre 2019

.photos:bestimage
© Bestimage .

Enceinte, Anouchka Delon n’hésite pas à faire de la boxe ! Une activité qui inquiète ses fans.

La fille du Guépard n’a pas froid aux yeux. À 29 ans, celle qui est le fruit des amours de Alain Delon et Rosalie van Breemen est devenue une véritable battante. Un trait de caractère qui fait sa force… mais qui peut aussi inquiéter.  

Il y a quatre jours, la belle a participé à une séance de boxe en compagnie de Julien Dereims, son compagnon depuis huit ans. Une activité somme toute banale pour cette adepte du « muay thai », sauf qu’elle attend un enfant. Dans une courte vidéo publiée sur son compte Instagram, ses admirateurs ont ainsi pu la voir échanger des coups avec son coach, Pascal. En légende, Anouchka a sobrement insisté sur sa sécurité : « Safe », a-t-elle écrit.

Une affirmation qui n’a pas réussi à apaiser les angoisses de ses admirateurs. « Prudence quand même… The Baby » ; « Attention à votre bébé, c’est si précieux et un mauvais coup est vite arrivé » ; « Soyez prudente » ; « Bravo, mais faites attention à votre petit être ; « Oh... Ce n’est pas prudent pour le bébé… Attention » ; peut-on encore lire pêle-mêle dans les commentaires.


Tous ont, en effet, en mémoire le terrible drame qui s’est abattu sur la belle il y a de cela un an. Enceinte pour la première fois, Anouchka Delon a été victime d’une fausse couche après seulement trois mois de grossesse à l’été 2018. Une épreuve qui lui a laissé « une cicatrice pour toute la vie » selon ses dires. Son amoureux ajoutait pour Paris Match : « En une fraction de seconde, tout est terminé. C’est une douleur indescriptible ».

Que ses admirateurs se rassurent : si la découverte de la boxe thaïlandaise est déconseillée pendant sa grossesse, la pratique de ce sport par les initiés, comme Anouchka Delon, n’est pas non plus proscrite – à condition de diminuer le nombre, la durée et l’intensité des séances hebdomadaires.

Un principe que la belle doit, à n’en pas douter, respecter, trop consciente de la fragilité du petit être qui grandit actuellement en elle.

Estelle LAURE

À découvrir