France Dimanche > Actualités > Anthony Delon menacé de mort par son adversaire !

Actualités

Anthony Delon menacé de mort par son adversaire !

Publié le 5 mai 2015

Anthony Delon a présenté sa version des faits à propos de la rixe dans laquelle il a été impliqué. L'acteur, visé par une plainte pour "violences", a décrit une histoire sensiblement différente de celle de son opposant. L'homme serait en réalité son débiteur et l'aurait même menacé de mort !

Anthony Delon a présenté une histoire sensiblement différente de celle de son antagoniste. Impliqué dans une rixe ayant eu lieu samedi dernier dans un hôtel parisien, le comédien aurait fait preuve d'une réaction particulièrement violente, selon les dires de son opposant, Tahir Bhatti. Ce dernier aurait même, selon nos confrères de L'Express, déposé plainte contre le comédien.

Tahir Bhatti devrait 150 000 euros à Anthony Delon

La réaction d'Anthony Delon était vivement attendue après cette première version des faits. Par la voix de son avocate, il a présenté une toute autre histoire que celle de la présumée victime. D'après le communiqué de Me Laurence Bedossa, Tahir Bhatti, gérant de sociétés de confection dans le Sentier, ne serait pas le créancier du comédien, mais bel et bien son débiteur. Et la somme empruntée n'équivaudrait pas à 35 000 euros, mais à 150 000 ! "Tahir Bhatti qui paraît insolvable en France doit 150 000 euros à Anthony Delon selon un mandat signé en bonne et due forme pour la vente d'un appartement d'un montant de 6 100 000 euros", précise Me Laurence Bedossa dans un communiqué. "Mon client (Anthony Delon, NDLR) a pour l'instant renoncé aux poursuites du fait de 'l'insolvabilité' de Tahir Bhatti, du moins en France", précise-t-elle, avant d'ajouter qu'au printemps 2013, l'acteur "a fait l'objet de menaces de mort de sa part et a déposé plainte contre lui au commissariat du 8e arrondissement de Paris".

Quant à l'altercation du 2 mai, là encore, les deux versions diffèrent. Toujours d'après l'avocate du fils d'Alain Delon, Tahir Bhatti "s'est assis en face" d'Anthony, tandis que celui-ci dînait tranquillement. "Il s'est permis une attitude insultante en lui faisant un doigt d'honneur ostensiblement. Monsieur Anthony Delon l'a attrapé par le col arrière de sa veste, lui a mis une gifle et a quitté très calmement le restaurant immédiatement après", assure Me Bedossa, qui rappelle "qu'à ce jour, Tahir Bhatti lui doit toujours 150 000 euros et n'a manifesté aucune intention de le régler". C'est désormais à la justice de trancher entre les deux versions présentées...

Raphaël Marchal

À découvrir