France Dimanche > Actualités > Anthony Delon : Sous le coup d’une plainte pour violences !

Actualités

Anthony Delon : Sous le coup d’une plainte pour violences !

Publié le 29 mai 2015

Alors qu'Anthony Delon était attablé avec un “ami” dans un grand hôtel parisien, le fils d’Alain delon a soudain � perdu le contrôle de lui-même.

Il y a comme cela des séries noires dans la vie d’un acteur. Entendons-nous bien : par « série noire », nous ne voulons pas parler de l’adaptation au cinéma ou à la télévision d’un roman policier paru dans cette célèbre collection ! Nous évoquons une véritable série noire, au sens où l’entendait le président Chirac lorsqu’il affirmait : « Les emm…, ça vole en escadrille. »

C’est à ce genre d’escadrille qu’Anthony Delon doit faire face depuis quelque temps. Et les bombardiers qui volent au-dessus de sa tête lâchent des projectiles si meurtriers que, cette fois, avec celui qu’il vient de se prendre sur le coin de la figure, c’est à la justice qu’il pourrait, une nouvelle fois avoir affaire !

Echec

Il y a quelques mois, tout semblait s’arranger pour le fils d’Alain Delon. On apprenait qu’il venait de renouer le contact avec Alyson Le Borges, 28 ans, sa fille née d’une aventure sans lendemain avec Marie-Hélène, danseuse au Crazy Horse. « Je ne la vois pas encore. Elle vit en Californie, expliquait-il en novembre dernier sur RTL. Ça a été une histoire un peu compliquée mais, à présent, on recommence à communiquer. Cela fait quelques semaines d’ailleurs. C’est une bonne nouvelle. »

Au même moment, Anthony Delon s’apprêtait à relancer sa carrière de comédien, un peu en sommeil depuis quelques années, grâce à la nouvelle série médicale Interventions, annoncée à grand fracas sur TF1.

Hélas, ce qui devait être un renouveau s’est rapidement transformé non seulement en une claque sévère mais aussi en une terrible humiliation. D’abord, il y avait les chiffres d’audience : aucun des six épisodes n’est parvenu à atteindre les quatre millions de téléspectateurs ; TF1, ces soirs-là, se faisant systématiquement distancer par la concurrence.

Échec donc pour Anthony Delon, dans la mesure où il assumait le personnage principal de la série. Auquel, nous l’avons dit, s’est ajoutée l’humiliation, quand plusieurs médecins, dont Michel Cymes, se sont livrés à un véritable jeu de massacre, expliquant que la série était caricaturale, grotesque, fausse de bout en bout, et on en passe.

C’était le Dr Kierzek, chroniqueur à Europe 1, qui se montrait le plus acerbe, traitant la série de «ramassis de clichés ». Pas très agréable à entendre pour son principal interprète…

Mais encore, ce n’était là que des revers professionnels, de ceux dont un comédien talentueux finit toujours par se relever. Ce qui est arrivé samedi 2 mai à Anthony Delon est cette fois d’ordre personnel. Et cela pourrait avoir, pour lui, de graves conséquences.

Anthony Delon barbuExplosion

Anthony se trouve donc, ce samedi soir, attablé à l’hôtel Costes, à Paris, en compagnie de Tahir Bhatti, le PDG d’une société du Sentier spécialisée dans la confection. Il est environ 20 h 30. Soudain, sans que rien ait pu le laisser prévoir, c’est l’explosion.

D’après le site internet de L’Express, Anthony aurait asséné une gifle à son compagnon de table, avant de lui envoyer un coup de poing sur la nuque… puis de lui renverser une bouteille de vin ! À la suite de cette violente algarade, il aurait aussitôt quitté l’hôtel.

Le problème, pour lui, c’est qu’une plainte a été déposée. Selon les premiers éléments recueillis par les policiers du premier arrondissement, arrivés sur les lieux très vite, la cause de l’incident serait un prêt de 35 000 euros dont le chef d’entreprise aurait demandé le remboursement à Anthony Delon. Lequel devrait être convoqué prochainement pour donner sa version des faits.

Cette version, l’acteur n’a pas attendu que les policiers la lui réclame pour la proclamer bien haut, par l’intermédiaire de son avocat. Celui-ci a publié dès lundi un communiqué dans lequel il dément que son client ait donné un coup de poing ainsi que renversé une bouteille de vin : « Monsieur Anthony Delon l’a attrapé par le col arrière de sa veste, lui a mis une gifle et a quitté très calmement le restaurant immédiatement après. »

Toujours selon l’avocat, ce serait Tahir Bhatti qui aurait provoqué Anthony Delon en lui faisant un doigt d’honneur, et c’est également Tahir Bhatti qui devrait de l’argent au fils d’Alain Delon, 150 000 euros selon lui, et non l’inverse. Bref, les poignards sont sortis des fourreaux !

Didier Balbec

À découvrir