France Dimanche > Actualités > Antoine de Caunes : Il avoue avoir animé ses émissions sous l’emprise de la drogue !

Actualités

Antoine de Caunes : Il avoue avoir animé ses émissions sous l’emprise de la drogue !

Publié le 15 février 2022

.photos:borde-jacovides-/-bestimage

Invité dans l'émission "En aparté" sur Canal +, Antoine de Caunes est revenu sur sa carrière à la télévision... Une période durant laquelle il avait l'habitude de se droguer avant d'entrer en plateau.

Cinéaste, humoriste, acteur, écrivain… Antoine de Caunes possède de nombreuses cordes à son arc, mais c’est sur le petit écran que l’homme de 68 ans a débuté sa carrière. De 2013 à 2015, le sexagénaire succède d’ailleurs à Michel Denisot en reprenant les rênes de l’émission « Le Grand Journal »  sur Canal +… Un parcours brillant sur lequel l’animateur est revenu lors d'une interview accordée à Nathalie Levy dans « En aparté ».


« J’ai présenté toutes sortes d'émissions – à l'exception de jeux télévisés, du concours de l'Eurovision ou du tirage du Loto – et ce, je peux l'avouer aujourd'hui (en imaginant naïvement que personne ne l'aura jamais remarqué), dans tous les états possibles, que ce soit sous diverses formes d'ébriété ou sous l'emprise de psychotropes de toutes natures », a écrit Antoine de Caunes dans son ouvrage intitulé « perso » publié en octobre 2021.

Des propos sur lesquels il est revenu dans l’émission « En aparté » ce lundi 14 février 2022. « Vous voulez savoir ce que j’ai pris aujourd’hui, c’est ça ? », a lâché l’acolyte de José Garcia sur un ton humoristique.

Une petite plaisanterie à laquelle Nathalie Levy a répondu en demandant à l’humoriste si cette façon de faire à la télévision appartenait désormais à un autre temps.

« Rien n'est révolu », a répondu Antoine de Caunes. Et d’ajouter : « Ce qui est révolu, c'est ce qu'on décide d'être révolu. On peut encore se livrer aujourd'hui à toutes les expériences. Certes, il y a eu des époques où c'était plus l'air du temps. Mais ce qui est marrant dans ce métier, c'est d'essayer des choses et d'éviter de tourner en rond et de refaire toujours le même exercice. [...] À chaque fois, c'est d'essayer de réinventer un peu le jeu, de trouver de nouvelles manières de s'amuser, de s'exciter de se faire peur ».

Malgré ses déclarations dans son ouvrage, Antoine de Caunes a tout de même tenu à souligner qu’en aucun cas, il ne conseillait qui que ce soit de prendre de la drogue.

« Je le déconseille formellement, fort de mon expérience. Je pense que le meilleur état pour faire ce métier, c'est d'être absolument clean », a-t-il conclu. 

L. Z.

À découvrir

Sur le même thème