France Dimanche > Actualités > Arthur : "Je n'ai jamais autant pleuré de ma vie"

Actualités

Arthur : "Je n'ai jamais autant pleuré de ma vie"

Publié le 17 mars 2022

.photos:guillaume-gaffiot/bestimage

Jacques Essebag, de son vrai nom, s’est envolé pour l’Ukraine afin d’apporter son aide aux réfugiés. L’animateur, qui documente son voyage sur les réseaux sociaux, est apparu très ému sur Instagram et a témoigné des scènes bouleversantes auxquelles il a assisté.

Alors que la guerre continue entre la Russie et l’Ukraine, les initiatives bienveillantes se multiplient. Le partage de cagnottes pour venir en aide aux réfugiés ukrainiens pullulent sur les réseaux sociaux et certains vont même jusqu’à faire le voyage sur place pour soutenir du mieux qu’ils peuvent. C’est le cas de l’animateur Arthur qui s’est déplacé jusqu’en Pologne, non loin de Kiev, la capitale de l’Ukraine, qui vit actuellement « un moment dangereux et difficile », comme l'a souligné mardi 15 mars 2022 Vitali Klitschko, le maire de la ville.


Nombreux sont les Ukrainiens à avoir fui la ville de peur de périr et selon un porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations à Genève, ils seraient déjà trois millions à avoir rejoint les pays voisins. La Pologne, qui partage une partie de ses frontières avec le pays de Volodymyr Zelensky, fait partie de ces nations qui ont été parmi les premières à accueillir des réfugies ukrainiens.

Lundi 14 mars, Arthur s’est donc envolé pour la Pologne, aux frontières de l'Ukraine et aux côtés de l’ONG Sauveteurs Sans Frontières. Sur Instagram, Jacques Essebag de son vrai nom, documente son voyage en partageant des vidéos ainsi que son ressenti. Le compagnon de Mareva Galenter n’hésite pas à partager des images de familles en détresse qui ont dû traverser la frontière pour espérer être en sécurité…

« Il fait moins dix degrés. Il n'y a jamais eu autant de monde qui a traversé cette frontière parce que nous sommes à 25-30 kilomètres des bombardements. Ils bravent le froid et les conditions la nuit parce qu'il semblerait que la nuit, c'est plus safe. Toutes les femmes et les enfants que je croise depuis le début ont marché en moyenne 7 ou 8 heures. C'est complètement dingue. C'est la première fois que j'assiste à ça, ce sont des scènes... Je ne trouve pas les mots. C'est émouvant, c'est bouleversant de voir tous ces visages dignes et désespérés », confiait Arthur, en larmes sur Instagram.

Il ajoutait : « Ce que j'ai vécu aujourd'hui c'est tellement intense, c'est tellement triste, je pense que je n'ai jamais autant pleuré de ma vie. Il faut penser aux autres. Ce qui se passe à deux heures de chez nous, ça aurait pu se passer chez nous. Ça n'arrive pas qu'aux autres donc soyons solidaires ». L’animateur emblématique de TF1 continue d’appeler aux dons sur ses réseaux sociaux après avoir aidé à faire parvenir des vivres et du matériel de secours aux réfugiés.

Kahina Boudjidj

À découvrir