France Dimanche > Actualités > Audrey Crespo-Mara : Son mari se drogue !

Actualités

Audrey Crespo-Mara : Son mari se drogue !

Publié le 11 septembre 2018

crespo-mara-audrey-20180820

Pas sûr, que la présentatrice du “20 heures” de TF1, Audrey Crespo-Mara apprécie les révélations de son compagnon sur sa consommation de substances illicites.

Cela fera trois ans en septembre qu’elle remplace avec talent Anne-Claire Coudray lors des JT du week-end à 20 h, sur TF1.

Et preuve que cette blonde aussi séduisante que discrète a su conquérir les téléspectateurs comme les décideurs des grands médias, notamment grâce à la pertinence de ses interviews politiques, Audrey Crespo-Mara aura, dès la rentrée, la charge de celle de la matinale d’Europe 1.


Un défi qui ne fait pas peur à cette journaliste de 42 ans, qui a déjà vingt ans de métier.

Élégante, sportive, elle n’est cependant pas réputée que pour ses qualités professionnelles.

L’homme de sa vie n’a en effet rien d’un inconnu.

Trublion

Audrey est en couple depuis 2009 et mariée depuis juin 2014 à l’animateur et producteur Thierry Ardisson, provocateur-né, qui, depuis ses débuts, dans les années 80, ne cesse de faire parler de lui, depuis Lunettes noires pour nuits blanches de France 2, jusqu’à Salut les Terriens ! diffusé sur C8.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ancien publicitaire de 69 ans ne cherche pas à se montrer consensuel.

Ce trublion du PAF ne craint pas de choquer les bien-pensants.

Aussi lorsque, pour fêter les vingt ans de Tout le monde en parle (diffusé de 1998 à 2006 sur France 2), il a accordé une interview au magazine Society, Ardisson, évoquant les coulisses de l’émission, et les loges où le champagne coulait à flots et où circulaient des cigarettes interdites par la loi, en a profité pour évoquer sa propre consommation. 

Si son ancienne addiction à l’héroïne et son combat pour la légalisation du cannabis ne sont plus un secret pour personne, l’homme de télévision donne en revanche des détails inédits sur ses préférences du moment : « Ça fait trois ans que je prends de manière très occasionnelle de l’ecstasy – des moitiés –, et je trouve ça génial comme dope, a-t-il avoué, enthousiaste. Tu fais des câlins à tout le monde ! »

Et de conclure : « Ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’il faut arrêter de se droguer. » 

Et Thierry ne s’est pas arrêté en si bon chemin, revenant sur une habitude ancienne : « Je fume depuis que j’ai 17 ans […] Quatre ou cinq pétards par jour. Ça donne à la vie un peu plus de charme. Du shit, jamais d’herbe. Ça fait plus de cinquante ans et j’en suis fier ! »

Une fierté que ne partagera peut-être pas Audrey.

Certes, la journaliste, qui vit avec l’Homme en noir depuis bientôt dix ans, doit sans doute savoir qu’il ne fume pas que du tabac.

Mais de là à ce qu’il aille se vanter de ses addictions dans la presse, il y a un pas de géant !

Et de telles révélations pourraient bien rejaillir sur sa réputation.

Connaissant le côté imprévisible du personnage, gageons cependant qu’elle ne lui en voudra pas trop.

Sinon, il y aura de quoi faire chanvre à part…

Claude LEBLANC

À découvrir