France Dimanche > Actualités > Audrey Fleurot : Les huit secrets d'une rousse atomique !

Actualités

Audrey Fleurot : Les huit secrets d'une rousse atomique !

Publié le 23 mai 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Dans “HPI”, la nouvelle série policière de TF1, Audrey Fleurot campe une femme de ménage atypique au QI très élevé. L'occasion de dévoiler quelques indiscrétions sur la flamboyante actrice de 43 ans…

1 MAMAN COOL

Dans un récent entretien à Paris Match, Audrey Fleurot explique vouloir élever son fils Lou, 5 ans, sans le forcer à faire quoi que ce soit. Pour elle, la liberté est un critère primordial. « Étant petite, je me suis ennuyée, et je sais à quel point l'ennui permet le rêve et nourrit la créativité. J'essaie de leur inculquer ça. Pourquoi les stimuler sans cesse, les rendre performants ? Moi ça m'angoisse. Je ne force pas mon fils à suivre des cours d'anglais ou de piano. J'ai envie qu'il prenne son temps », a-t-elle ainsi confié.


2 FAMILLE RECOMPOSÉE

Si son compagnon, le réalisateur Djibril Glissant, est papa de deux enfants d'une relation précédente dont il s'occupe en garde alternée, Audrey sait qu'elle peut compter sur lui pour prendre soin de leur fils Lou lorsqu'elle est en tournage. Elle déplore néanmoins les clichés de la société selon lesquels une mère doit être présente à plein temps auprès de son enfant, ce qui est difficilement conciliable avec la vie d'actrice. « Parce que son père l'emmène plus souvent à l'école, le moindre souci en classe est attribué au fait que je dois manquer à mon fils… Alors qu'avec lui je parle très ouvertement de mon travail. Il n'y a rien qui dit que la maman doit être à la maison. Ça peut aussi être le papa », s'est-elle agacée dans Paris Match.

3 MISSION PIRATE OU ZOMBIE

En actrice qui a le goût des challenges, elle ne craint pas de se mettre en danger quitte à casser son image de séductrice glamour. Après son rôle dans HPI (pour « haut potentiel intellectuel »), cette comédie policière de TF1 où elle campe une femme de ménage un peu spéciale dont le quotient intellectuel s'élève à 160, elle aimerait élargir encore davantage son registre en jouant dans un film d'aventures ou en s'essayant au cinéma fantastique dans le rôle d'une pirate ou d'un zombie !

4 REINE DU “DANCEFLOOR”

« Le tango est un moment d'improvisation parfois très fort, surtout quand on ne connaît pas son partenaire. Il peut y avoir une sorte de coup de foudre », avoue-t-elle. Et elle sait parfaitement de quoi elle parle puisque c'est de cette façon qu'elle a rencontré Djibril, le papa de son fils ! « Ce dialogue des corps préfigure une connexion entre deux sensibilités, deux rapports au monde », déclare encore celle qui prend toujours beaucoup de plaisir à danser collé-serré avec son amoureux.

5 ACTRICE TOUT FEU TOUT FLAMME

Audrey n'a que 8 ans quand son père, pompier de garde à la Comédie-Française, l'emmène voir une pièce. Une révélation pour la fillette qui s'émerveille devant la magie du théâtre, ce monde merveilleux qui la transporte déjà ailleurs. Dès lors, à la maison, elle ne rate plus l'émission Au théâtre ce soir et devient fan de Maria Pacôme. Diplômée de l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT) de Lyon après un passage à l'École du cirque, l'actrice ne se voit pas ailleurs que sur les planches face à un public. Mais c'est pourtant la télévision qui va lui permettre de faire décoller sa notoriété en 2005 avec la série Kaamelott, où elle interprète la Dame du lac, puis avec Engrenages, où la jolie rousse incarne une avocate sulfureuse pleine de charme.

6 PASSAGE À TABAC

En thalasso à Djerba, en Tunisie, en 2016, elle nous avait confié en interview être une adepte des massages un peu particuliers : « Je suis d'une nature stressée et ça se traduit par des crispations de toute sorte qui se logent dans le ventre, le plexus solaire, et même parfois dans les avant-bras. Pour libérer tout ça, je n'ai rien trouvé de mieux que les massages qui font un peu mal, du genre costaud, comme le massage traditionnel thaïlandais. Beaucoup de gens trouvent que ça fait un peu “passage à tabac”, mais ça libère tellement d'ondes positives ! Je connais bien cette technique que j'ai découverte en Thaïlande, il y a vingt ans, notamment à l'école Wat Pho à Bangkok, la référence en la matière. » Une experte, donc !

7 POIL DE CAROTTE

« Assumer ma couleur de cheveux n'a pas toujours été facile. À l'école, je me sentais différente. Je vivais très mal le fait d'être la seule rouquine de la classe. Quand on est enfant, on veut tellement être comme les autres », nous a-t-elle confié il y a quelques années. « Dans la cour de récréation, j'ai vraiment eu droit à tout, dont le fameux “poil de carotte”. C'était d'une telle cruauté… Mais, à l'adolescence, j'ai décidé de faire de cette singularité un atout, au point de vouloir accentuer cette rousseur à grand renfort de hennés. Un jour, je me suis retrouvée avec les cheveux carrément rouges. Ma mère était consternée. La pauvre ! Aujourd'hui, j'assume totalement. C'est ma force. J'espérais même que mon fils soit roux, mais c'est raté ! »

8 MINUIT SANS WOODY ALLEN

Si, en 2011, Audrey Fleurot connaît une expérience ratée dans le film de Woody Allen Minuit à Paris dans lequel ses scènes sont carrément coupées au montage, elle participe néanmoins au grand succès de cette année-là : le film Intouchables, d'Olivier Nakache et Éric Toledano. Avec son allure renversante, son visage de porcelaine et sa chevelure flamboyante, elle fait son entrée dans la catégorie des actrices françaises les plus sexy. Le réalisateur new-yorkais a dû se mordre les doigts d'avoir rayé son nom au générique de son film !

Valérie EDMOND

À découvrir