France Dimanche > Actualités > Barbie : Histoire d’une belle blonde qui aimait le rose flashy !

Actualités

Barbie : Histoire d’une belle blonde qui aimait le rose flashy !

Publié le 5 mai 2016

  Une de nos journalistes a fait découvrir à ses petites-filles l’univers merveilleux de l’iconique � poupée � qui vient de fêter ses 57 ans : Barbie.

Petite, j’ai passé des heures à habiller ma poupée Barbie. Je me suis donc précipitée au musée des Arts décoratifs dès l’ouverture de l’exposition qui lui est consacrée. J’ai eu un plaisir fou à y emmener ma fille et mes petites-filles, Jeanne, Zoé et Alice, elles aussi fans de la jolie dame. Inutile de dire que les paillettes n’étaient pas seulement sur les robes de la célèbre poupée. Elles scintillaient dans les yeux des visiteuses !

Barbie afficheNous sommes tout de suite dans le bain : la porte qui nous ouvre l’univers enchanté de la belle blonde est entièrement peinte en rose. Oh, pas un rose layette ni un rose saumon, mais un rose flashy, la couleur de la séduction et de la féminité. Le ton est donné !

Mais avant de retrouver notre idole, nous passons, un peu rapidement il faut l’avouer, devant d’adorables baigneurs, les fameux « bébés jumeaux », qui ont fait les délices des Petites filles modèles de la comtesse de Ségur. « Ils sont trop mignons », s’attendrit Alice, 3 ans.

Elles ont traversé le temps, les indémodables créations de Ruth Handler, fondatrice avec son mari Elliott, de la célébre marque Mattel
Elles ont traversé le temps, les indémodables créations de Ruth Handler, fondatrice avec son mari Elliott, de la célébre marque Mattel

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet. Ou plutôt, nous remontons d’abord le temps, en mars 1959 exactement. Comme nous l’apprend un petit film, Barbie fait ses premiers pas cette année-là, à New York. La pin-up voit le jour grâce à Ruth Handler et à son mari Elliott, les créateurs de la fameuse marque Mattel.

C’est en regardant sa fille Barbara jouer avec des poupées de papier figurant des jeunes femmes, que Ruth a l’idée de réaliser une poupée mannequin inspirée d’un jouet publicitaire allemand, la Bild Lilli.

Face au premier modèle Barbie, une belle pépée blond platine avec des allures de BB sur La Croisette, en maillot de bain rayé blanc et noir, lunettes de soleil à la main, j’ai presque les larmes aux yeux : je me souviens de mon cri de joie lorsque mes parents me l’ont offerte !

Mais mes petites-filles la trouvent un peu ringarde. « Elle est trop pâle, je n’aime pas sa coiffure et elle a une trop grosse poitrine », décrète Jeanne, 9 ans.

Barbie et Ken à la plage
Barbie et Ken à la plage

Métiers

Et toutes les trois de se précipiter dans un espace dédié aux fillettes où trônent maisons de Barbie, camping-cars, voitures décapotables avec tous les accessoires. J’ai du mal à les arracher à ce petit paradis.

Quant à ma fille, elle est un brin nostalgique et très émue en lisant le courrier des fans du club Barbie, affiché sur un mur. « Ce club me rappelle tellement de bons souvenirs, c’était un tel bonheur quand je recevais un cadeau », se rappelle-t-elle.

Un peu plus loin, nous découvrons les secrets de fabrication de la pépée. Nous poussons des cris d’horreur devant un alignement de têtes sans cheveux, plantées sur des piques. La couleur de leur peau varie du blanc très clair au noir d’ébène. « Ça fait peur », pleurniche Alice, 3 ans.

Les petites-filles de notre reporter dont Jeanne, 9 ans, ont pu s'extasier sur les célèbres poupées qui enchantent les enfants depuis 57 ans...
Les petites-filles de notre reporter dont Jeanne, 9 ans, ont pu s'extasier sur les célèbres poupées qui enchantent les enfants depuis 57 ans...

Ensuite nous entrons dans l’immense pièce consacrée aux métiers qu’a exercés Barbie au fil de ces 57 années. Le clou de l’exposition ! Figurez-vous que cette belle plante n’avait rien d’une écervelée ! Vétérinaire, médecin, femme d’affaires, hôtesse de l’air, mannequin, pilote, président, astronaute et même bonne sœur… Barbie s’est glissée dans tous les costumes. Les poupées nous narguent sous une cloche de verre. Au grand dam d’Alice qui voudrait les toucher.

« J’adore la Barbie chanteuse », nous dit Jeanne, fan de Louane. « Moi j’aime celle qui est chirurgien », lance Zoé, 6 ans, qui apprécie la tenue portée au bloc opératoire. Nous laissons Barbie la bosseuse pour découvrir Barbie gravure de mode. Un émerveillement !

Barbie modeNous nous extasions devant ces mannequins habillés par les plus grands : Dior, Chanel, Yves Saint Laurent, ou encore Sonia Rykiel, qui défilent sous les yeux éblouis de clientes élégantes. À côté de ce podium, nous est présenté un atelier de couture où des Barbie petites mains s’affairent devant leur machine à coudre miniature.

Avant de quitter l’exposition, nous jetons un œil aux poupées de collection : cette icône a en effet incarné les femmes les plus célèbres de tous les temps comme Jeanne d’Arc, Dalida, Britney Spears, Farrah Fawcett. Sans compter Kate Middleton, superbe dans sa robe de mariée aux côtés de Ken, le compagnon de Barbie qui s’est glissé dans la peau du prince William. « On a Kate et William à la maison », s’exclame Jeanne.

La visite s’achève avec le mur où sont accrochés de minuscules vêtements classés du bleu au jaune en passant par toutes les nuances de rose. « On a envie de rester toute la journée », soupire Zoé.

Barbie interview“J’ai adoré marcher sur la Lune”
À l’occasion de cette rétrospective, nous avons eu la chance de décrocher une interview avec Barbie qui était de passage à Paris.

France Dimanche (F.D.) : Vous avez 57 ans ! Comment faites-vous pour rester aussi belle et mince ?

Barbie (B.) : Je suis toujours en mouvement. Je travaille sur plein de projets différents avec des tas de gens passionnants. Cela me permet de garder la forme et de rester jeune.

F.D. : Comment va votre petit ami Ken ?

B. : Ken va très bien. Toujours heureux et de bonne compagnie. Il a changé de look pendant notre séparation entre 2004 et 2011, je le trouve encore plus beau.

F.D. : Quel est le métier qui vous a le plus passionnée ?

B. : Celui que j’ai préféré, c’est le métier d’astronaute. J’ai adoré marcher sur la Lune !

F.D. : Vous n’êtes pas trop fatiguée de vous tenir ­toujours sur la pointe des pieds ?

B. : Si ! Et en plus ce n’est pas toujours pratique. Heureusement, depuis l’année dernière, je peux porter des chaussures plates. On fait actuellement de si jolies ballerines que je n’aurais pas voulu m’en priver.

F.D. : La vie de star n’est-elle pas trop épuisante ?

B. : Si je cours à travers le monde, j’ai heureusement l’occasion de me ressourcer avec mes proches à Malibu.

F.D. : Aimez-vous la France ?

B. : J’adore Paris, c’est la ville de tous les grands couturiers ! Quand je viens dans votre capitale, j’assiste à tous les défilés. C’est magique !

Exposition Barbie jusqu’au 18  septembre 2016.
Musée des Arts décoratifs, 107 rue de Rivoli, 75001 Paris.
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Tarif : 11 €, 8 €,  tarif réduit, gratuit pour les résidents européens de moins de 26 ans.

Catherine Venot

À découvrir