France Dimanche > Actualités > Bébert (Les Forbans) : « Cyril Hanouna nous prend pour des has been »

Actualités

Bébert (Les Forbans) : « Cyril Hanouna nous prend pour des has been »

Publié le 1 novembre 2019

.photos:bestimage
© BestImage .

Après avoir été conspué sur le plateau de Cyril Hanouna, Bébert, le chanteur des Forbans, se dit prêt à la discussion au cours d’une interview exclusive !

« C’est une bande d’incapables », lâchait il y a peu Bébert sur le plateau de Jordan De Luxe. Quelques jours après son passage dans l’émission de Cyril Hanouna, puis dans celle de Benjamin Castaldi, le chanteur des Forbans exprimait sa colère sur le plateau de l’ancien chroniqueur de l’homme fort de C8, devenu présentateur à Non Stop People. 

Dans sa ligne de mire ? Le manque de respect dont il estime avoir été victime sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8), puis sur celui de Benjamin Castaldi début octobre. « Dans la première, on a été pris pour des juke-box et empêchés de parler dans la seconde », s’agace celui qui était venu pour faire la promotion de son nouvel album, 40.

Une sortie médiatique qui n’est pas passée inaperçue. Il y a quelques jours, Cyril Hanouna revenait sur le cas Bébert, sur le plateau de sa célèbre émission. « On avait invité cette personne ? Je ne le savais pas », ironisait-il alors. Et Benjamin Castaldi de renchérir dans Le JT de Casta, en tentant de joindre le principal intéressé. Un coup de téléphone qui est resté sans réponse.

Au cours d’une interview exclusive pour France Dimanche, Bébert des Forbans a accepté de prendre la parole sur ce sujet polémique.

France Dimanche : Pouvez-vous nous raconter votre version de l’histoire ?  

Bébert : J’ai croisé Cyril Hanouna dans la rue. Très gentiment, il a accepté de nous accueillir dans son émission pour faire la promotion de notre nouvel album. Arrivé sur la place, la production nous informe que, finalement, je ne suis plus convié à la table des chroniqueurs. Notre prestation de notre ancien tube Chante, elle, est toujours sur le conducteur. D’un commun accord avec les autres membres du groupe, nous décidons de partir. Après tout, nous étions venus parler de notre actualité ! La production nous retient. Un accord est finalement négocié : si, aujourd’hui, nous ne faisons qu’interpréter notre ancien titre, nous serons invités dans trois semaines dans l’émission de Benjamin Castaldi pour parler des nouveaux ! Malheureusement, cette dernière émission a été pire que tout. J’étais assis et je ne pouvais pas en placer une ! Benjamin Castaldi a à peine evoqué la sortie de l’album. C’est d’un irrespect le plus total. 

France Dimanche : Pourquoi avoir décidé d’évoquer cet événement sur le plateau de Jordan De Luxe ?

Bébert : Ce n’était pas du tout prémédité. Seulement, la tête de Cyril Hanouna m’a été présentée. J’ai évoqué cette anecdote sans penser que ça irait plus loin ! Quelques jours plus tard, les chroniqueurs ont discuté de cette interview sur le plateau de Touche pas à mon poste (C8). Grâce à leur montage, ils n’ont conservé que les moments où je les traite d’incapables ; alors que j’ai aussi dit qu’ils étaient sûrement intelligents individuellement. Pire encore, Benjamin Castaldi a fait semblant de me téléphoner en direct. A ce moment-là, j’étais devant ma télévision, le téléphone à la main. Il n’a jamais sonné. Non seulement il se moque de moi, mais en plus il se moque de son public !

France Dimanche : Qu’auriez-vous souhaité lui dire ?  

Bébert : Si mon téléphone avait sonné, j’aurais simplement répondu : « Écoute moi, Benjamin, il y a aucun problème. On ne va pas se mettre sur la gueule. Je trouve simplement que tu as été irrespectueux et tu n’étais pas à la hauteur de ce que je mérite ». J’ai d’ailleurs tenté de le joindre 4 à 6 fois sur son portable. Des bouteilles à la mer qui sont restées sans réponse. Mais, c’est simplement un inféodé. Comme tous les autres chroniqueurs, il a prêté allégeance à Cyril Hanouna. Pour le défendre, j’ai presque envie de dire que j’aurais pu en faire autant par appât du gain ou pour préserver mon emploi ! L’irrespect et le mensonge, ça jamais !

France Dimanche : Et à Cyril Hanouna ?

Bébert : Que c’est toujours très facile d’être du côté de la crosse quand on a un fusil ! J’étais venu faire la promotion de mon nouvel album et le sujet a été juste effleuré ! Ça m’a fortement déplu. Il utilise les artistes, et les artistes utilisent l’émission. C’est du gagnant-gagnant. Mais quand on s’engage à quelque chose, on le fait ! En plus, il a supprimé mon passage pour aller jouer au ballon dans la cour. Je sais qu’il nous prend pour un groupe de "has been", mais c’est stupide. Les Forbans, c’est 70 concerts par an devant des milliers de spectateurs !

France Dimanche : Seriez-vous prêt à revenir sur le plateau si vous y étiez invité ?

Bébert : C’est dans leurs habitudes d’inviter leurs détracteurs. Là, mon téléphone n’a pas sonné. Ils ont peur. Pourquoi ? Je ne sais pas. À mon sens, c’est qu’ils n’ont pas le verbe pour parler avec moi. Je pense qu’ils se disent que ça va faire de l’ombre, non pas à leur carrière, mais à l’émission. Mais, si j’étais invité de nouveau, je serais à l’heure, frais et dispo !

Julia NEUVILLE

À découvrir