France Dimanche > Actualités > Benjamin Castaldi : Il a bien failli se pendre !

Actualités

Benjamin Castaldi : Il a bien failli se pendre !

Publié le 31 janvier 2015

Escroqué, en banqueroute, Benjamin Castaldi a bien failli commettre l’irréparable. L'animateur de la Nouvelle Star estime que seul son départ vers les États-Unis, où il a pu se reconstruire, l'a empêché de se pendre.

La vie ne tient parfois qu'à un fil. Y compris lorsque l'on est un des animateurs les plus célèbres de France, comme Benjamin Castaldi. Mis au placard par TF1, ruiné, en plein cœur de la tourmente, l'acteur traverse une période difficile en cet été 2014. Tombé dans le piège immobilier d'un escroc, le fils Castaldi ne sait pas de quoi son avenir sera fait. "Quand il faut expliquer à vos enfants que la maison où ils ont grandi a été saisie par les banques, parce que vous avez été escroqués par des sal***, ça fait très mal", explique-t-il à nos confrères de Closer. L'animateur estime avoir été escroqué par un notaire, une banque et un promoteur immobilier, et avoir perdu "les économies de toute une vie".

Lorsqu'il apprend la nouvelle, Benjamin Castaldi, fatigué de jouer les seconds rôles sur TF1, s'est lancé dans l'aventure américaine. Il espère développer un jeu télé, What have you got, reposant sur le hasard et la culture générale. Bien lui en prend. "Le fait de partir a surtout été l'occasion pour moi de moins subir la pression dramatique. Ça m'a permis de surmonter ces moments difficiles, sinon je pense que je me serais pendu", déclare l'ancien présentateur de Secret Story. "C'était atroce", ajoute-t-il, "et en plus, il fallait que je donne le change quand j'animais des émissions". Une période particulièrement sombre pour Benjamin, qui ne pouvait "plus retirer 10 euros, et quand on est une vedette de télévision, ça fait bizarre". Pour survivre dans ces conditions difficiles, l'animateur a pu compter sur "la chance d'être porté par ce métier et d'avoir toujours eu du travail". "Sinon, je serais mort", conclut-il, un brin fataliste.
Raphaël Marchal

À découvrir