France Dimanche > Actualités > Benjamin Castaldi : Une effroyable agression !

Actualités

Benjamin Castaldi : Une effroyable agression !

Publié le 8 avril 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Benjamin Castaldi a confié des révélations qui font froid dans le dos. Sa sœur aurait été victime d’un homejacking particulièrement violent.

La violence a été extrême. C’est en tout cas ce que révèle Benjamin Castaldi, ce mardi 6 avril sur le plateau de Touche Pas A Mon Poste. Le présentateur a profité de la présence de Stéphane Tapie, le fils de Bernard Tapie pour évoquer sa propre histoire.


En effet, Stéphane Tapie était invité sur le plateau de l’émission de C8 pour raconter la terrible agression dont son père a été victime. Dans la nuit du 3 au 4 avril, Bernard et Dominique Tapie, sa femme, ont été réveillés en pleine nuit pas quatre malfaiteurs. Ces derniers ont pénétré la maison secondaire du couple à Combs-la-Ville en Seine-et-Marne.

S’en est suivi une veritable nuit d’horreur. Bernard et sa femme ont été séquestrés puis agressés par les cambrioleurs. Les individus étaient à la recherche d’un coffre. Stéphane explique alors : "Ils s'attaquent d'abord à mon père, ils le mettent KO. Pour être sûr qu'il ne bouge pas trop. Et après, ils se sont occupés de ma belle-mère. […] Ils lui ont attaché les mains et ils la traînaient dans la maison par les cheveux en lui hurlant de montrer où était le coffre… Et à chaque fois qu'elle répondait non, elle en prenait une !"

Dès le lendemain, Jean Messiha, un chroniqueur de TPMP, et Benjamin Castladi se sont écharpés sur le plateau de l'émission au sujet de ce dramatique fait divers. La raison ? Un tweet de Jean qui a créé de vives tensions et pour cause. Il a souligné sur le célèbre réseau social que les agresseurs de Bernard Tapie étaient "trois Africains et un de type nord-africain". Il a ensuite poursuivi : "Le même Bernard Tapie qui accusait Jean-Marie Le Pen de mensonges sur le lien entre insécurité et invasion migratoire. Il est aujourd'hui rattrapé par la réalité. Bon rétablissement !"

Des paroles qui ont rendu Benjamin Castaldi furieux puisque lui-même a vécu la même situation que l’ex-président de l’OM. Il explique, irrité : "Vous avez une fois de plus récupéré un événement, vous avez montré du doigt une communauté, dont le seul but, une fois de plus, est de souffler sur les braises du racisme !"

Benjamin continue alors son explication par une confidence personnelle inattendue, mais qui a permis de clore les débats tant elle était marquante. Il confie : "Précision pour Jean Messiha, je vais faire une confidence que je n'ai jamais racontée. Ma petite sœur a été victime d'un homejacking il y a quelques années. Les mecs étaient en cagoules, gilets pare-balles, fusils à pompe, c'était vraiment un vrai homejacking. Et ils étaient tous bien blancs, si ça peut informer monsieur Jean Messiha !"

De quoi fermer le bec des mauvaises langues...  

Andréa Meyer

À découvrir