France Dimanche > Actualités > Benjamin Castaldi : Victime d’un terrible accident de la route !

Actualités

Benjamin Castaldi : Victime d’un terrible accident de la route !

Publié le 10 décembre 2018

Le 6 décembre dernier, le présentateur Benjamin Castaldi a été victime d’un terrible accident de la route à Paris…

À 48 ans, l’acolyte de Cyril Hanouna vient d’avoir un grave accident de la route. 

Les faits remontent au 6 décembre. Alors qu’il se déplaçait à moto dans la capitale française, Benjamin Castaldi a eu un grave accident et a dû être évacué par les pompiers de la ville de Paris. 

C’est le fils de Jean-Pierre Castaldi lui-même qui l’a annoncé sur les réseaux sociaux. Peu de temps après sa chute, le mari d’Aurore Aleman a posté une photographie de lui sur les réseaux sociaux.

En légende d’un cliché où ses admirateurs l’ont découvert allongé sur un brancard, il écrit : « Accident de moto et jambe gauche dans le sac !!! et big up aux pompiers de Paris !!! »

Afin de rassurer ses fans inquiets, l’animateur a tenu à donner des nouvelles de son état dans une vidéo publiée sur son compte Instagram dès le lendemain. Allongé dans son lit d’hôpital, il confie avoir « la jambe dans le plâtre ». « Il y a des vis, il y a des plaques. […] C’est un peu long à se réparer mais ça va se réparer. Voilà », ajoute-t-il.

Ce n’est pas la première fois que l’homme de 48 ans évite le pire. Il y a deux semaines, Benjamin Castaldi avait déjà été victime d’un accident de la route. En voulant éviter deux vélos alors qu’il roulait à 5km/h en sortant d’un parking, le présentateur s’était cassé deux doigts. Il avait alors écrit sur Twitter : «  Merci à Anne Hidalgo pour ses couloirs de vélo à contre-sens… Quand une voiture se gare mal, [il n’y a] aucune visibilité. Ce matin pour éviter un vélo… 2 doigts pétés et un drame évité. ». Et d’ajouter sur le ton de l’humour : « Je gère ma ville comme un bar à chicha… Et encore, c’est pas cool pour le bars. »

Si l’animateur garde le sourire, espérons simplement qu’il fasse mentir l’adage « Jamais deux sans trois »…

Estelle LAURE

À découvrir