France Dimanche > Actualités > Benoît Magimel : Sa descente aux enfers continue

Actualités

Benoît Magimel : Sa descente aux enfers continue

Publié le 28 septembre 2017

Récidiviste, l’acteur Benoît Magimel a écopé d’une peine de trois mois 
avec sursis pour acquisition et usage de stupéfiants.

Les choses ne s’arrangent décidément pas pour le comédien Benoît Magimel de 43 ans, qui n’en finit plus d’avoir des soucis judiciaires…

Sans doute vous souvenez-vous que Benoît, dans l’après-midi du 11 mars 2016, trois semaines après avoir reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle, avait heurté une passante en reculant pour garer sa voiture de location, boulevard Exelmans, dans le XVIe arrondissement de Paris. L’accident s’était soldé pour la victime par cinq jours d’ITT (incapacité totale de travail).

->Voir aussi - Benoît Magimel : Jugé au tribunal le 12 avril prochain

Cette triste histoire avait déterminé l’acteur à se faire soigner pour ses problèmes d’addiction. « Je me drogue seul et avec beaucoup de honte », avait-il avoué le 12 avril 2016 devant le tribunal correctionnel de Paris. Gage de sa bonne volonté, il avait fait un séjour dans une maison de sevrage à l’étranger et s’était montré assidu lors des séances des Narcotiques anonymes.

Spirale

Cette triste affaire se traduisait le 13 juin 2017, la cour d’appel de Paris le condamnant à 5.000 € d’amende pour « blessures involontaires » et 1.200 € pour une affaire de conduite sous l’influence de cocaïne en février 2014. L’acteur révélé par La vie est un long fleuve tranquille espérait alors en avoir fini avec ses démons. Hélas, le sort semble en avoir décidé autrement !

En effet, dans la nuit du 17 au 18 septembre, il a été arrêté par une patrouille de la BAC (Brigade anticriminalité) du IVe arrondissement de Paris alors qu’il empruntait une rue en sens interdit, au volant de la voiture d’un ami qui l’accompagnait. Mais il ne s’agit pas d’une simple infraction au Code de la route, car dans le véhicule, les policiers ont découvert de la poudre blanche, qui était de la cocaïne.

Selon les tests faits après cette interpellation, Benoît Magimel n’avait consommé ni alcool ni drogue, mais a admis qu’il était là pour acheter des stupéfiants. Et d’après une source proche de l’enquête, il pourrait faire l’objet d’une comparution sur reconnaissance préala
ble de culpabilité.

Une procédure qui, si l’acteur l’accepte, permettra au procureur de la République de proposer une peine, sans procès. Et, en l’occurrence, Benoît Magimel a écopé d’une peine de trois mois avec sursis. Tout ce que l’on peut souhaiter au comédien, c’est de pouvoir un jour sortir de la spirale infernale de la drogue !

Dominique Préhu

À découvrir