France Dimanche > Actualités > Benoît Poelvoorde : En campagne avec sa mère !

Actualités

Benoît Poelvoorde : En campagne avec sa mère !

Publié le 26 janvier 2016

  L’acteur de 51 ans, Benoît Poelvoorde s’engage au côté de la femme de sa vie, Jacqueline, pour une noble cause : lever des fonds pour améliorer le sort des personnes âgées.

Il n’a jamais coupé le cordon ? Et alors ? L’amour que Benoît Poelvoorde porte à sa maman, Jacqueline Pappaert, est si fort qu’il a besoin de la voir tous les jours. Une dépendance qu’il assume comme il le confiait récemment à Psychologies : « C’est encore elle qui me repasse mes chemises et me fait à manger. […] Je suis un fils à sa mère et puis voilà. » Sa présence lui est si indispensable qu’il envisage même d’installer son bureau chez elle !

Et Jacqueline peut compter sur son fiston en cas de problème. Ce qui n’est hélas ! pas le cas de tous les retraités. Cette situation préoccupante ne laisse pas de marbre l’interprète des Émotifs anonymes. Le comédien s’est même engagé dans une campagne de levée de fonds initiée par l’université de Namur, en Belgique, destinée à améliorer le sort des personnes âgées.

->Voir aussi - Benoît Poelvoorde : "Mourir est le plus beau cadeau que m'ait fait mon père"

Poelvoorde afficheBonne âme

Il a mis son nom, son visage et sa voix au service de cette belle initiative intitulée "Bien vieillir, c’est pas du cinéma !" Mais il ne s’est pas lancé seul dans l’aventure. Et c’est même parce qu’il avait une partenaire de choc qu’il a dit « oui » ! Vous l’avez sans doute deviné, il s’agit de sa maman !

Il faut dire qu’à 75 ans, Jacqueline, avec ses yeux pétillants, son éclatant sourire et ses traits juvéniles, offre une parfaite illustration du « bien vieillir » ! Comme l’a confié le comédien : « Ma mère incarne sans produits de beauté l’art de bien vieillir parce qu’elle a une bonne âme, donc je trouvais que c’était une super idée. »

->Voir aussi - Benoît Poelvoorde : Il confirme sa liaison avec Chiara Mastroianni !

Nul doute que ce sympathique duo donnera envie aux Belges de soutenir cette vaste opération qui porte sur trois domaines : la recherche sur l’athérosclérose, maladie liée au vieillissement des artères, celle sur le cancer, fléau qui frappe majoritairement les personnes âgées, et enfin les problèmes de mobilité, d’isolement…

L’objectif à atteindre ? Quatre millions d’euros. Un challenge qui a inspiré à l’imaginatif Benoît Poelvoorde un autre combat :« Faire une campagne pour rester vieux quand on est jeune. »

Pour contribuer à l’opération, rendez-vous sur : www.unamur.be
Lili Chablis

À découvrir