France Dimanche > Actualités > Bernard Campan : "Mon frère a voulu me tuer"

Actualités

Bernard Campan : "Mon frère a voulu me tuer"

Publié le 19 février 2015

Bernard Campan s'est livré sur la liaison dangereuse qu'il entretenait avec son frère aîné. L'humoriste ne semble toujours pas avoir digéré ce pan de son enfance...

Bernard Campan s'est laissé aller à une bien curieuse révélation sur les ondes de France Info, mercredi dernier. Interrogé par Philippe Vandel pour l'émission "Tout et son contraire", l'ancien Inconnu a déclaré avoir été jalousé par son frère aîné, mécontent de voir arriver un nouveau venu au sein de la famille Campan.

"Mon frère ainé a très mal vécu ma naissance. Il a fait beaucoup d'allusions étant petit, et il a manifesté son mécontentement envers moi dans la petite enfance", explique l'humoriste, confirmant les rumeurs sur cette relation délicate.

Quel salop mon frère

Avec le temps, les deux frères ont fini par s'accepter. "Mais il y a toujours eu un truc entre nous,  je me souviens qu'une fois adulte, j'ai réalisé qu'enfant je n'avais pas de frère. J'avais une personne qui s'appelait François, qui me côtoyait, mais il n'y avait pas ce sentiment fraternel, en tout cas je ne l'ai pas ressenti", tempère Bernard.

"Et ça a duré... Après on avait une relation à peu près normale, mais mon frère me rabrouait beaucoup, il n'arrêtait pas de me répéter "c'est nul ce que tu dis". Mon manque de confiance vient aussi de là", estime l'acteur. "Quel salop mon frère putain", ajoute-t-il, sous le coup de l'émotion.

Bernard Campan sourireLes deux hommes sont-ils toujours brouillés après toutes ces années ? "On en a un petit peu parlé. On a vraiment pu se retrouver quand j'avais 30 ans, lui 32, au décès de mon père. On s'est enfin serré dans les bras. On n'avait jamais pu s'embrasser de notre vie avant", conclut Bernard Campan, amenant enfin une note fraternelle dans leur histoire commune.

L'acteur a récemment été à l'honneur sur France 3, qui diffusait ce mardi en prime-time La boule noire, fiction adaptée d'un roman de Georges Simenon. Pour son interprétation d'un gérant de supermarché se battant pour être admis au Sporting Club de sa ville, l'ancien Inconnu a été récompensé par le prix de l'interprétation masculine du festival de Luchon !

Une belle consolation pour Bernard Campan, qui peut compter sur son talent d'acteur et ses deux autres "frères" de cœur...

Raphaël Marchal

A lire aussi : Quand les Inconnus préparent Noël

À découvrir