France Dimanche > Actualités > Bernard Montiel : "Je ne crois plus à l'amour"

Actualités

Bernard Montiel : "Je ne crois plus à l'amour"

Publié le 22 avril 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Après une éprouvante séparation, à 63 ans, Bernard Montiel confie vivre une terrible solitude…

Il l'avait révélé en février dernier, sur les ondes de Sud Radio : le beau gosse de la télé est célibataire ! Une nouvelle étonnante tant Bernard Montiel semble être un personnage liant et chaleureux. Mais après tout, chacun fait comme il lui plaît : si le chroniqueur mondain, pilier de la bande de Cyril Hanouna sur C8, était seul dans la vie, c'est forcément qu'il l'avait choisi…


Eh bien non ! L'animateur de 63 ans n'a pas décidé de suivre sa route en solitaire. Il est tout simplement victime d'un sentiment qui le meurtrit un peu plus chaque jour : il ne croit plus en l'amour !

Et il souffre terriblement de cette solitude à laquelle il s'estime voué désormais.

C'est bien une rupture, apparemment très douloureuse, qui l'a conduit à se retirer du grand jeu des sentiments… Et à gommer tout espoir d'un jour se mettre à nouveau en couple !

Une révélation qu'il a faite sur le plateau de Touche pas à mon poste ! mercredi 17 mars dernier, face à un auditoire sidéré par ses tristes confidences : « J'ai l'air toujours de bonne humeur. […] Mais il y a de vraies grandes blessures, une très grande solitude. Je suis seul et je le regrette », a-t-il avoué, avec une honnêteté très touchante.

À cet instant, il n'était plus cet homme un brin ironique, qui semble prendre des distances avec tout ce qui fait le sérieux de l'existence. Mais un être fragile, sensible, véritablement marqué par un chagrin qui lui a laissé une profonde blessure.

C'est donc de trop souffrir qui a conduit Bernard Montiel à se tenir loin des choses de l'amour. Évoquant sa dernière grande histoire, il a confié qu'elle s'était très mal terminée, et qu'il n'avait pas pu faire son deuil de cette relation : « J'ai du mal à m'en remettre », a-t-il expliqué, précisant que cela faisait deux ans que cette liaison s'était finie. « Depuis, c'est le désert… »

Un désert qu'il reconnaît avoir provoqué pour de mauvaises raisons : « C'est moi qui ai foutu le bordel pour rompre, a-t-il continué. J'avais trop peur de l'investissement affectif. Ça devenait trop sérieux, j'ai eu peur et j'ai foutu le bordel… » Hélas, Bernard est certain qu'avec le temps, sa situation ne changera pas. « Vu mon caractère, ça ne va pas s'arranger », a-t-il encore ajouté. Ce qu'il envisage aujourd'hui, c'est « d'apprivoiser la solitude ».

Mais peut-être Bernard ignore-t-il que c'est lorsqu'on n'attend plus rien de l'amour qu'il arrive… Il semble donc bien parti pour bientôt le rencontrer. 

Laurence PARIS

À découvrir