France Dimanche > Actualités > Bernard Montiel : Violé par Faye Dunaway !

Actualités

Bernard Montiel : Violé par Faye Dunaway !

Publié le 15 mars 2019

Comme il l’a confié à “Touche pas à mon poste !”, Bernard Montiel a vécu, en 1995, une idylle torride avec l’actrice de “Bonnie et Clyde”.

Il a toujours dit ce qu’il pensait, ce qui lui a parfois coûté cher. En 2003, l’animateur s’était même fait virer de TF1, où il présentait Vidéo gag pour avoir descendu Bernard Tapie qui, à l’époque, présentait sur la même chaîne À tort ou à raison. « L’émission de cet escroc est naze », avait taclé Bernard Montiel sur les ondes de RMC. Seize ans plus tard, le chroniqueur de Touche pas à mon poste ! n’a rien perdu de sa verve, comme il l’a démontré en direct, en février dernier. Même Cyril Hanouna, pourtant pas vraiment impressionnable, a été choqué. C’est dire…

Ce soir-là en effet, le trublion de C8 a eu la bonne idée de demander à ses complices s’ils avaient eu, au cours de leur existence, des aventures avec des célébrités. C’est alors que notre ex-confrère intervient, rappelant être sorti avec une immense star : Faye Dunaway. «  En fait, elle m’a violé », a-t-il précisé, provoquant un réel malaise sur le plateau. Violé, le mot est fort, comme le lui a ensuite reproché Cyril Hanouna. Il n’empêche. La sublime héroïne de Chinatown, le film de Roman Polanski, s’est bel et bien jetée sur Bernard, ne lui laissant guère d’autre choix que de succomber à ses charmes.

Tout commence par une chaude soirée de l’été 1995. En ce mois d’août, le journaliste est à Saint-Tropez, où il anime son émission quotidienne Le club des stars, à 19 heures, en direct de la place des Lices. Hasard ou coïncidence, l’actrice en vacances dans ce rendez-vous de la jet-set, où vit sa très bonne amie Maureen, passe juste au moment où Bernard enregistre. En découvrant le visage du beau brun, Faye se rend compte qu’il ne lui est pas inconnu. Tous deux s’étaient en effet croisés l’année précédente lors d’une soirée branchée à Los Angeles ! Et déjà, la sublime interprète de Bonnie et Clyde avait trouvé sexy en diable ce séduisant Frenchy. Et il se trouve que Maureen est également une amie de Bernard. Aussi quand Faye lui suggère d’organiser une petite soirée et d’y convier l’animateur, sa copine lui propose une meilleure alternative : être l’invitée d’honneur du Club des stars ! La comédienne accepte, ravie.


Rendez-vous est pris pour le lendemain autour d’un déjeuner. Un repas durant lequel Faye a littéralement dévoré Bernard des yeux avant de lui proposer de venir faire un tour en bateau avec elle. Difficile de résister à la beauté troublante de cette star mythique du 7e art ! À 54 printemps, Faye est radieuse et sait se montrer persuasive. De cette balade en mer subsistent des photos. Des clichés plus que chauds, montrant qu’entre la belle Américaine et le séduisant animateur, alors âgé de 38 ans, la relation a très vite dépassé le cap du professionnel ! On les voit en effet, tous deux en maillots de bain, Faye étalant tendrement de la crème dans le dos de Bernard, ou bien encore se laissant fougueusement embrasser par lui…

Le soir même, c’est ensemble qu’ils arrivent au Festival de Ramatuelle, où tous les spectateurs ne peuvent s’empêcher de remarquer les regards intenses qu’échange ce couple, visiblement pressé de se retrouver en tête-à-tête. Pas sûr qu’ils aient gardé de grands souvenirs de la fête ! En effet, après une courte apparition, tous deux s’éclipsent, direction l’hôtel de Bernard, sur les hauteurs de Saint-Tropez, où l’animateur avait fait préparer un dîner aux chandelles dans sa chambre.

Le lendemain matin, la tête sans doute encore dans les étoiles après une nuit torride, le beau brun enfourche son scooter pour regagner le village et… rate un virage ! Une « gamelle » dont il se relève avec des plaies au visage et deux dents cassées. Lorsque Faye, le retrouve en fin d’après-midi et apprend ce qui lui est arrivé, elle a ce geste incroyable : devant les badauds médusés amassés place des Lices, elle couvre de baisers le visage du présentateur !

Vingt-cinq ans plus tard, le souvenir de cette folle aventure est visiblement toujours aussi vivace pour Bernard. Ce qui explique peut-être pourquoi il a utilisé le terme de « viol », inapproprié, comme le lui a donc fait remarquer Hanouna : « Tu ne peux pas dire ça. Il y a des gens qui nous regardent, qui connaissent ça vraiment. Tu ne peux pas dire des conneries pareilles ! » Une chose est sûre, l’animateur ne regrette rien : « C’était drôle, l’histoire était drôle. […] C’était agréable. Je voulais bien. » Nous voilà rassurés…

Lili CHABLIS

À découvrir