France Dimanche > Actualités > Bernard Tapie : il est 
au plus mal !

Actualités

Bernard Tapie : il est 
au plus mal !

Publié le 21 février 2018

La maladie 
a gagné du terrain et, 
à 75 ans, Bernard Tapie doit réunir 
ses dernières 
forces s’il veut remporter le combat de sa vie.

Rien ne va plus pour Bernard Tapie, atteint d’un cancer de l’estomac. Les nouvelles de son état de santé sont aujourd’hui préoccupantes.

Début janvier, son épouse, Dominique, avait annoncé qu’il venait de subir une lourde intervention chirurgicale de 11 heures à l’hôpital Saint-Louis de Paris. Depuis, l’on pensait qu’il se remettait tout doucement de cette opération et que le pire était derrière lui.

Eh bien non ! Selon Jacques Séguéla, son ami de toujours, il ne serait plus que l’ombre de lui-même. En effet, son combat contre la maladie s’avère bien plus dur que prévu, comme l’a confié le publicitaire sur le plateau de CNews, le 12 février.

Alarmant

Certes, il a regagné son domicile pour y poursuivre son protocole de soins. Mais il endure un vrai calvaire, condamné à vivre sous une tente à oxygène avec « des douleurs » et « des difficultés respiratoires ».


« C’est la première fois que je le vois un peu atteint », raconte Jacques Séguéla très ému. Le flamboyant hommes d’affaires, plein de fougue et de panache, a cédé la place à un être fantomatique qui a perdu presque 20 kg. Et, plus alarmant encore, le malade durement touché maigrirait de 400 grammes par jour.

« J’ai eu un choc ! confesse Jacques Séguéla. C’est la première fois que je le vois un peu atteint. Je le sens défait. »

Des confi­dences boule­ver­santes, faites avec l’ac­cord de Bernard Tapie, qui, malgré la gravité de la situation, ne cesse pas d’espérer. Face au redoutable mal qui le ronge et ne lui laisse pas de répit, d’autres que lui auraient déjà baissé les bras. Mais de la volonté et du courage, il va lui en falloir des tonnes, car le pire reste à craindre.

Les dernières analyses ont détecté des débuts de métastases, ce qui rend la chimiothérapie inévitable, un traitement de choc que l’ex-président de l’Olympique de Marseille redoute plus que tout.

Selon Jacques Séguéla, le corps médical lui-même aurait émis des doutes quant à sa capacité à supporter un tel traitement. Hélas, il n’y aurait pas d’autre solution compte tenu de l’avancée de la maladie.

Dans cette nouvelle épreuve, Bernard Tapie joue gros mais n’a pas dit son dernier mot. Terrorisé, il entend bien lutter de toutes ses forces pour sortir victorieux de ce cauchemar.

« C’est un fighter [battant, ndlr]. Il ne renoncera jamais », conclut Jacques Séguéla. Jusqu’à la guérison, le chemin s’annonce donc long et très difficile.

Courage, Bernard ! 

Sophie MARION

À découvrir