France Dimanche > Actualités > Bernard Tapie : Il lutte contre la mort !

Actualités

Bernard Tapie : Il lutte contre la mort !

Publié le 6 septembre 2017

La famille de Bernard Tapie 
a révélé que l’homme d’affaires est atteint d’un cancer à l’estomac.

Dimanche soir, avant le coup d’envoi du match OM-Toulouse, des banderoles d'encouragement pour Bernard Tapie se déroulent dans les tribunes du stade Orange Vélodrome, réservées à des associations de supporters marseillais.

->Voir aussi - Bernard Tapie : Il pleure se maman

Sur le tissu blanc est inscrit un message qui en dit long sur l’histoire d’amour entre l’homme d’affaires et la cité phocéenne : « Courage M. Tapie. » Ici, personne n’a oublié que « Nanar » avait permis au club 
qui fait battre le cœur 
de toute la ville de 
remporter la Coupe d’Europe des clubs champions en 1993.

Verdict

Ce soutien, jamais ces fans ne se seraient permis de le manifester en toutes lettres sans avoir l’aval de la famille de l’ancien ministre de la Ville de François Mitterrand, et notamment de son fils aîné, Stéphane, resté très proche des tifosis. Car ce soutien inconditionnel intervient au moment même où les proches de cet homme que l’on adore ou que l’on déteste ont décidé de rendre publique la maladie dont il souffre depuis quelque temps déjà.

->Voir aussi - Bernard Tapie : Rien n'est trop beau pour sa fille

Son épouse Dominique, avec qui il est marié depuis trente ans, avait en effet choisi ce même jour pour déclarer, dans un communiqué diffusé par l’AFP : « Bernard souffre d’un cancer à l’estomac avec extension sur le bas de l’œsophage, a-t-elle précisé. Il est traité par le service d’oncologie de l’hôpital Saint-Louis, à Paris, pour un programme de chimiothérapie adapté. On espère une intervention chirurgicale avant la fin de l’année. »

Des propos qui ont de quoi rendre fous d’inquiétude tous ceux qui apprécient la gouaille de ce self-made-man qui semblait insubmersible, capable de se relever de tout, même du verdict rendu dans l’affaire du Crédit Lyonnais, traînée comme un boulet depuis plus de vingt ans, après que la Cour de cassation l’a récemment condamné à rembourser les 404 millions d’euros perçus lors de 
l’arbitrage de 2008.

Cette force de caractère, reconnue par tous ceux qui l’ont fréquenté, amis ou ennemis, fait que, malgré la gravité indéniable de son cas, l’optimisme reste de rigueur parmi ses proches. « Mon père est un lion qui ne baisse jamais les bras », a déclaré Stéphane dans Le Parisien. « Il va s’en sortir, j’en suis sûr ! », a affirmé pour sa part, dans ce même quotidien, le réalisateur Claude Lelouch, qui le dirigea dans son film Hommes, femmes, mode d’emploi.

Le son de cloche n’est guère différent chez l’ancien champion cycliste Bernard Hinault, qui a eu le businessman pour patron dans l’équipe 
La Vie claire : « La maladie s’attaque à quelqu’un de très fort. » Dans ce dernier combat, Bernard Tapie pourra toujours compter sur le soutien de Dominique qui, comme il l’avait révélé en février sur Le divan de Marc-Olivier Fogiel, l’avait empêché de commettre l’irréparable, en 2013, quand l’envie d’en finir en se mettant une balle dans la tête l’avait pris : « Ma femme avait prévu le coup, donc cela ne s’est pas fait. »

Une épouse modèle qui, émue par les banderoles des aficionados de l’OM, a dit au Parisien : « C’est plus fort que toutes les chimios du monde. Merci à eux. »

Claude Leblanc

À découvrir