France Dimanche > Actualités > Bernard Tapie : Rien n'est trop beau pour sa fille

Actualités

Bernard Tapie : Rien n'est trop beau pour sa fille

Publié le 9 janvier 2009

C'est peu dire que France 2 n'a pas apprécié le cadeau surprise que lui a concocté Bernard Tapie pour Noël.C'est peu dire que France 2 n'a pas apprécié le cadeau surprise que lui a concocté Bernard Tapie pour Noël.

Il faut dire que si la surprise était pour la chaîne, le cadeau était pour lui, ou plus exactement pour sa fille. L'incident a eu lieu le 25 décembre : ce soir-là, la chaîne diffuse en direct et en prime-time la célèbre pièce Oscar, qui a fait durant quelques semaines les beaux soirs du Théâtre de Paris.

->Voir aussi - Bernard Tapie : Sa vie ne sera pas belle

Dans le rôle-titre , autrefois interprété avec brio par Louis de Funès, Bernard Tapie lui-même , accompagné de sa fille, Sophie.

Pub

La pièce se déroule normalement ... jusqu'au coup de théâtre final. Après le salut des comédiens, Sophie remonte sur scène accompagnée d'un guitariste et se fend d'un petit tour de chant qui durera pas moins de quatre minutes.

Au programme de ce spot de pub gratuit à une heure de grande écoute : Quand les cheveux s'envolent, un titre de son premier album prochainement dans les bacs. Le sang des patrons de la chaîne n'a fait qu'un tour. Nanard avait bien promis une surprise dans le journal de 20 heures, mais personne ne s'attendait à un tel coup de force.

Depuis ce triste Noël, la direction de la chaîne ne décolère pas, selon le site Télé7.fr. Il faut dire que cette captation de l'antenne a un coût. En grignotant allègrement sur la page de pub prévue à l'issue de la représentation, Sophie, qui partage à la ville la vie d'un ancien de la Star Ac', Jérémy, a occasionné un manque à gagner pour la chaîne de 80.000 euros, le coût d'un écran de pub à cet horaire. Une page de pub à l'œil qui n'était pas prévue au programme et dont la chaîne se serait bien passée.

Sans compter que si Nanard triomphe sur scène, son audience ce soir-là s'est révélée catastrophique pour France 2, qui n'a recueilli que 16,4 % de part d'Audimat, derrière TF 1 et M6. Un véritable fiasco sur toute la ligne.

Tel père telle fille, ont dû se dire les patrons de la chaîne. Car si Sophie a détourné, l'espace de quelques minutes, le service public au service de ses affaires privées, Bernard avait lui aussi arrangé à sa façon le texte de la pièce de Claude Magnier.

S'identifiant au héros Oscar, un homme d'affaires ruiné, Nanard aurait émaillé le texte original de références personnelles, réglant ses comptes sur scène et en public.

Un détournement de texte pour le moins culotté : loin d'être ruiné, Bernard Tapie a récupéré 390 millions d'euros dans l'affaire du Crédit Lyonnais, ce qui a suscité une vive controverse. De là à dire qu'en le programmant sur son antenne, France 2 n'a eu que la monnaie de sa pièce ...

Sam Beck

À découvrir