France Dimanche > Actualités > Bernard Tapie : Son état de santé s’aggrave !

Actualités

Bernard Tapie : Son état de santé s’aggrave !

Publié le 3 juin 2019

Cela fait deux ans que Bernard Tapie lutte contre un double cancer...

C’est un nouveau coup dur pour Bernard Tapie. Deux mois après que le parquet de Paris a requis cinq ans de prison contre lui dans l’affaire du Crédit lyonnais, c’est au tour de sa maladie de lui en faire voir de toutes les couleurs.

Depuis deux ans, l’ancien ministre lutte sans relâche contre le cancer (de l’œsophage et de l’estomac) qui le ronge de l’intérieur. Dans l’émission « Punchline » du 28 mai dernier, le septuagénaire révélait à Laurence Ferrari avoir appris que cette maladie vorace s’attaquait désormais à l’une de ses cordes vocales. « A cause de ma voix, on a découvert que j’avais à nouveau des nodules qui étaient contaminés, donc j'ai des métastases », a-t-il expliqué, la voix brisée.


Un nouveau diagnostic auquel l’homme d’affaire ne s’attendait pas. Depuis quelques temps, il confiait d’ailleurs se sentir « en pleine forme ». Loin d’avoir trouvé le chemin de la guérison, c’est finalement celui des radiothérapies et des chimiothérapies qu’il doit désormais reprendre. « Ça fait partie des choses que l’on a lorsqu’on a le cancer, tente-t-il de positiver. J'avoue que quand on a 76 ans, il faut prendre ça avec un peu de recul. C'est moins grave que ce que je vois durant les séances de chimio où il y a des jeunes femmes de 23 ou de 40 ans avec des cancers et des enfants, ça c'est emmerdant. Moi j'ai fait le plus beau et le moins dur. Je rentre maintenant dans le dur ».

Si Bernard Tapie garde le moral, c’est qu’il sait qu’il peut compter sur ses proches – notamment sa femme Dominique - pour traverser cette rude épreuve. « J'ai une chance inouïe, c'est de vivre dans un environnement qui est très, très positif pour supporter une maladie telle que le cancer. Et je peux vous dire que sans cet environnement-là, il n'y a pas de surhomme et je ne serais pas dans l'état dans lequel je suis ».

Estelle LAURE

À découvrir