France Dimanche > Actualités > Bernard Tapie : Vive (le père de) la mariée !

Actualités

Bernard Tapie : Vive (le père de) la mariée !

Publié le 12 septembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Jeudi 20 août, à 9 h 45, la jolie Sophie Tapie est devenue madame Jean-Mathieu Marinetti, sous l’œil attendri de la famille et des amis…

En ce jeudi 20 août, le petit village de Saint-Tropez bruisse d’une ferveur particulière. Devant la mairie, les badauds s’agglutinent, tentant d’apercevoir ce pourquoi ils sont là…


C’est jour de fête, c’est jour de liesse, c’est jour de noce ! Soudain, la mariée est là, dans toute sa blondeur, dans toute la splendeur de ses 32 printemps. Les larmes de bonheur sont cachées par un masque, fichu corona oblige. Mais dans la gestuelle de sa parfaite silhouette, on la sent tellement émue, tellement heureuse d’être la reine de ce grand jour. Moulée dans une robe blanche en dentelle, Sophie Tapie a dit oui à Jean-Mathieu Marinetti, l’homme qui fait battre son cœur depuis deux ans.

P.-D.G. de 31 ans, à la tête d’une entreprise destinée au traitement et revêtement des métaux, le beau Corse est un véritable entrepreneur qui s’est fait tout seul. Un self-made-man, fan de surf, de foot et des Rolling Stones. Un globetrotteur qui a voyagé aux quatre coins du monde et qui a su toucher le cœur de Sophie au point de la faire passer devant monsieur le maire. La cérémonie, tenue secrète, n’aura réuni qu’une poignée d’intimes et, bien sûr, la famille des jeunes mariés.

Des jeunes mariés magnifiques, et pourtant, ce jour-là, quelqu’un va leur voler la vedette ! Car même la jeunesse et la beauté ne peuvent rivaliser avec le courage et l’héroïsme. Et c’est bien en héros que Bernard Tapie va être ovationné à l’entrée comme à la sortie de la mairie. Malgré les séquelles de la maladie (des traits durcis par la souffrance, une chevelure de neige), du haut de ses 77 ans, l’homme n’a rien perdu de sa superbe et semble même avoir gagné en charisme. Et pour cause ! Bernard est de l’étoffe des héros ! Un héros qui se bat comme un lion depuis plus de deux ans contre la maladie. Un cœur vaillant, bien déterminé à être plus fort que la mort. On le sait en plein traitement expérimental en Belgique. On se doute que les effets secondaires de cette immunothérapie peuvent être dévastateurs pour le corps et l’esprit. Un corps qui a déjà tellement enduré, supporté. Mais un esprit fort qui a joué franc-jeu avec le destin, l’affrontant sans faillir… Oui, en ce jour d’heureux événement, c’est cet homme qui a reçu les applaudissements de la foule. À ce moment-là d’ailleurs, on le sent particulièrement ému. Il salue, il sourit, il prend le temps de remercier l’assemblée, sous l’œil protecteur et bienveillant de Dominique, son épouse depuis trente-trois ans.

Puis le couple de s’engouffrer dans un van blanc, direction une luxueuse villa louée dans la baie tropézienne des Canoubiers (non loin de chez Brigitte Bardot). Toute la nuit, le champagne et les larmes de joie auront coulé à flots. Le père de la mariée a parlé, a trinqué. Lui qui a toujours le sens de la formule, aura su souhaiter le meilleur à ses enfants en oubliant le pire… Des grands enfants qui ont amusé l’assistance en lui offrant un remake très personnel du jeu de France 2, Les Z’amours. Le lendemain, Sophie et Jean-Mathieu poursuivaient les festivités sur le yacht d’un ami, en attendant sans doute de s’envoler vers une destination de rêve pour leur lune de miel…

Pour Bernard, ce jeudi 20 août est donc définitivement à marquer d’une croix blanche. Le patriarche a marié sa fille. Un instant de grâce qui lui a fait oublier ce « fucking cancer ». Un instant de vie qui le conforte dans l’idée qu’il est toujours là, que le mot fin n’est pas encore pour demain… Et si jamais le pire devait arriver, qu’importe pour lui désormais, il sait qu’il peut partir tranquille. « Je n’ai pas peur de la mort », a-t-il coutume de répéter. Et pour cause, puisque la mort, il sait la mettre au « Tapie ».

Clément FRANÇOIS

À découvrir