France Dimanche > Actualités > Bilal Hassani (Eurovision) : Des vidéos compromettantes…

Actualités

Bilal Hassani (Eurovision) : Des vidéos compromettantes…

Publié le 5 février 2019

Le 1er février, un internaute a partagé une vidéo où le représentant de la France à l’Eurovision 2019, Bilal Hassani, semble tourner en dérision les attentats de 2015.

Le 26 janvier dernier, Bilal Hassani remportait la finale de Destination Eurovision face à 19 autres candidats. Une belle victoire qui lui donne le droit de représenter la France sur la scène de l’Eurovision 2019.

Dans la nuit du 1er au 2 février pourtant, son rêve s’est transformé en cauchemar. Et pour cause : un document accablant du jeune homme de 19 ans a été exhumé des tréfonds de Twitter par un internaute.

Dans cette vidéo, l’interprète de « Roi » semble se moquer des attentats de Paris qui ont fait, s’il est utile de le rappeler, 130 morts. « La France a vraiment souffert, attentats par-ci, attentats par-là, ouhouh ! », clame-t-il tout en dansant en compagnie de plusieurs amis.

Dès le lendemain de cette publication, le Sénateur des Alpes-Maritimes Henry Leroy a appelé à « écarter » Bilal Hassani de la compétition.
 

À l’inverse, de nombreux internautes ont tenu à prendre la défense de celui qui s’est fait connaître grâce à « The Voice Kids ». Selon eux, cette vidéo s’inscrirait dans le cadre d’un « même » - c’est-à-dire une sorte de défi repris et décliné en masse sur les réseaux sociaux.

Dans les colonnes du Parisien, Bilal Hassani a tenu à donner de plus amples explications : « Cette vidéo est liée à la finale de la Coupe du monde […] Un type dans la rue hyper content a été filmé après la victoire de la France. Il sautait de joie était soulagé pour le pays après les épreuves que nous avons traversés en 2015. Il a dit tout en dansant :'la France a beaucoup souffert, attentats par ci, attentats par là'. Sa vidéo […] est devenue virale. Les gens l’ont reprise en chansons, elle a inspiré des chorégraphies. Et j’en ai fait une aussi avec mes potes. Il n’y a rien de malveillant. Aujourd'hui, on sort la vidéo de son contexte, on la réinvente pour faire croire que je suis proattentats.»
Ce n’est pas la première fois que Bilal Hassani déchaîne les passions. Quelques jours avant le début de cette polémique, un autre Tweet compromettant du jeune homme avait refait surface «  Êtes-vous stupide ? Le crime contre l’humanité vient d’Israël », peut-on lire dans une publication datant de 2014. «  Quand j’avais 14 ans, je n’étais pas le seul à avoir accès à mon compte Twitter. Il y avait plusieurs personnes qui avaient mon mot de passe et il s’est passé des choses qui étaient hors de mon contrôle et de ma connaissance […] Je n’ai pas fait attention à nettoyer, à vérifier et à re-vérifier. C’était une erreur de ma part […] Mais c’était surtout une opportunité pour tous les haters et pour toutes les personnes mal intentionnées de propager des fake news », s’est justifié Bilal sur son compte Twitter.

Depuis quelques temps, le jeune homme est en effet la cible d’une campagne de haine sur les réseaux sociaux. La semaine dernière, le jeune homme a d’ailleurs porté plainte contre X pour « injures, provocation à la haine et à la violence et menaces homophobes ». « Ça dérange beaucoup que mes parents soient nés au Maroc et que je sois homo, on ne peut pas le nier. Et que je porte les couleurs de mon pays », a-t-il confié au Parisien.
 

Estelle LAURE

À découvrir