France Dimanche > Actualités > Brigitte Bardot : "Belmondo, je l'aimais !"

Actualités

Brigitte Bardot : "Belmondo, je l'aimais !"

Publié le 10 octobre 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

La pasionaria des animaux a préféré attendre la mort du monstre sacré pour révéler leur histoire d'amour secrète.

Ce 28 septembre, elle a soufflé ses 87 bougies. Un anniversaire hélas marqué par le deuil. Quelques semaines plus tôt, le 6 septembre, son grand ami Jean-Paul Belmondo tirait sa révérence, laissant Brigitte Bardot attristée. Comme elle l'a écrit dans un communiqué transmis à l'AFP : « Je pense à lui, je l'aimais. Il me manque et je n'ai plus envie d'en parler, les grandes douleurs sont muettes. »


C'est sur le tournage de La Vérité, d'Henri-Georges Clouzot que ces deux monstres sacrés du cinéma français, se rencontrent en 1960. Du haut de ses 26 ans, Brigitte est d'une beauté à couper le souffle. D'un an son aîné, Jean-Paul traîne, quant à lui, une déjà solide réputation de Don Juan… Le réalisateur, réputé fort exigeant, leur impose un long bout d'essai. Durant plus de huit heures, les comédiens auraient répété la même scène d'amour. Si, finalement, Samy Frey est préféré à Bébel pour le rôle de Gilbert Tellier (l'amant de Brigitte dans le film), les deux acteurs auraient gardé toute leur vie un souvenir mémorable de cette journée. Sous le charme de l'interprète d'Et Dieu… créa la femme, Jean-Paul a tout fait pour la séduire. Un peu trop direct peut-être, comme il le déplorait avec humour sur le plateau du Grand Journal, sur Canal +, en février 2017 : « Je lui pelotais les seins. Une fois, deux fois, trois fois, quatre fois… Eh bien, ça n'a pas marché ! » Ce qu'avec d'autres mots, Brigitte confiait à Nice-Matin : « Le cœur de Jean-Paul battait fort contre moi, mais il était trop sûr de lui. »

Ce rendez-vous manqué avec « Bri », comme il la surnommait, hantera dès lors sans relâche l'acteur. Dans son autobiographie, Mille vies valent mieux qu'une, parue en 2016 aux éd. Fayard, il évoquait ce cuisant échec : « Seule Brigitte Bardot a échappé, malgré de très convaincants et torrides essais ensemble, à mon pouvoir de séduction. » Il le regrettera toujours, comme il le confiait dans la merveilleuse lettre adressée à B.B. pour ses 80 ans. « Enfoui dans ma mémoire, je conserve cet instant magique, toujours présent, où je t'ai tenue dans mes bras pour un fougueux baiser. […] N'ayant pas l'oreille musicale, je n'ai pu obtenir le rôle du chef d'orchestre et devenir ainsi pour la première fois ton partenaire. Quel dommage, quel regret. Notre couple aurait fait un malheur en haut de l'affiche. »

Ces deux-là sont néanmoins restés liés par une indéfectible amitié. L'égérie de la cause animale a toujours pu compter sur le soutien de l'acteur, qui a adopté plusieurs toutous via sa fondation, dont sa dernière chienne, Chipie. Il l'encourageait dans ses combats et s'était réjoui que, grâce à son militantisme actif, les animaux soient étourdis avant d'être saignés à l'abattoir.

Ces derniers temps, ils se croisaient moins souvent, mais toujours avec un plaisir infini. « Il était tellement gentil, rigolo, malgré son horreur d'AVC qui l'avait beaucoup diminué. Il continuait à être charmant, ne se plaignait jamais », a confié Brigitte au Parisien.

Cet homme « adorable » qu'elle connaissait si bien, aurait-il apprécié l'hommage national qui lui a été rendu aux Invalides ? À en croire son amie, non. « Je ne pense pas qu'il aurait aimé cela, ce n'était pas un type à grand spectacle », déplore-t-elle. Un autre de leur point commun… Le souhait d'être enterré dans une absolue discrétion.

Espérons que ce jour survienne le plus tard possible. Nous lui souhaitons pour l'heure et avec un peu de retard, un joyeux anniversaire…

Lili CHABLIS

À découvrir

Sur le même thème